Les sextoys
(c)shutterstock

La masturbation : on vous dit tout !

L’attitude sociale envers la masturbation change suivant les époques et les cultures. Longtemps considérée comme un vice moral, une déviation, la masturbation est actuellement reconnue par la sexologie occidentale comme une activité sexuelle aussi normale que les autres.

Elle  est cette pratique sexuelle, consistant à provoquer le plaisir sexuel par la stimulation des parties génitales ou d’autres zones érogènes, généralement à l’aide des mains, d’objets ou des jouets sexuels. C’est ainsi qu’on rencontre des personnes utilisant par exemple de la mousse de savon…

Comment les femmes se masturbent ?

Beaucoup de femmes préfèrent la stimulation du clitoris à la pénétration. Ce qui fait que lorsqu'elles se masturbent, elles ont tendances à caresser ou frotter la glande du clitoris et les zones alentours. D’autres femmes par contre procèdent directement par l'introduction de leurs doigts dans le vagin ou utilisent des sex toys ( vibromasseurs, godemichés, etc.).

Comment les hommes se masturbent ?

Généralement les hommes ont une manipulation manuelle de leur pénis. Tantôt ils caressent l'ensemble du pénis en faisant glisser la peau dans un mouvement de va-et-vient. Tantôt ils se limitent à la stimulation du gland ou de la surface ventrale près du frein ou dessous. Certains ajoutent à ses caresses, un rythme de pression et la rapidité ainsi que la manipulation des testicules.

Les aspects positifs de la masturbation

  • Elle permet de découvrir son corps, et de savoir ce qui nous le plus.
  • À l'instar d'une activité sexuelle classique, elle permet au corps d'atteindre la jouissance et donc de libérer des endorphines dont la fonction est de soulager le stress et d'accroître le plaisir.
  • Lorsque vous vous masturbez, votre corps produit une hormone stéroïde appelée cortisol. Cette hormone stimule votre système immunitaire et augmente la production de globules blancs.

Les aspects négatifs de la masturbation

  • La masturbation met le couple en difficulté si l’un des partenaires n’arrive pas à jouir comme il parvient en se masturbant. Mais aussi lorsqu'elle est plus fréquente que la pratique à deux, la masturbation ne favorise pas l'intimité avec son partenaire et crée plutôt de la frustration chez l'autre qui se sent isoler.
  • Lorsqu’elles se masturbent, des nombreuses personnes recourent à la pornographie. La masturbation peut donc créer une dépendance à des vidéos érotiques tellement l'on est à la recherche de quelque chose qui va nous aider à s'exciter encore plus.
  • Tout comme avoir de rapports sexuels trop long est dangereux pour le corps, se masturber pendant plusieurs heures risque de traumatiser les corps caverneux. Quand ces corps caverneux sont traumatisés, ils ont tendance à cicatriser d'une façon trop importante. Le tissu s'épaissit à un certain endroit de la verge et cela est susceptible de provoquer la maladie de Lapeyronie

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>