pillules,injections et préservatifs masculins
(C) Shutterstock

8 effets secondaires courants des moyens contraceptifs

By janvier 25, 03:20 pm
Les méthodes de contraception permettent d’éviter les grossesses non désirées, mais elles peuvent provoquer des changements au niveau de ton corps. Prends bien en compte ces effets secondaires avant de choisir une nouvelle méthode.
Changements dans le cycle menstruel, crampes et saignements

Les méthodes de contraception hormonales commencent par agir sur ton cycle menstruel. Ce n’est donc pas étonnant que la plupart des effets secondaires concernent les règles. Beaucoup de choses peuvent changer quand tu démarres avec une nouvelle méthode. Tes règles peuvent devenir plus ou moins abondantes, ou tu peux remarquer de légers saignements entre les règles.  

Le syndrome prémenstruel peut disparaître, ou bien malheureusement s’amplifier et ton humeur peut changer plus souvent. Tu peux aussi ressentir plus de crampes qu’avant. Beaucoup de ces effets secondaires sont normaux et diminuent avec le temps. Un certain nombre de méthodes de contraception sont connues pour causer des problèmes au niveau des règles. C’est surtout le cas de la pilule, de la pilule du lendemain, des DIU et des injections (Depo-Provera).  

Maux de tête

Si tu souffres de violents maux de tête sans vraiment savoir pourquoi, c’est peut-être à cause de ta méthode de contraception. Surtout si tu l’utilises depuis peu. La pilule, la pilule du lendemain et les DIU hormonaux sont souvent responsables. Les maux de tête dus à la contraception disparaissent fréquemment avec le temps. Parfois, la pilule peut au contraire te soulager si tu souffrais de maux de tête auparavant.  

Nausées

Franchement, c’est pas juste. Tu utilises une méthode de contraception pour éviter les grossesses et les nausées matinales, mais tu as toujours mal au cœur ! Les méthodes hormonales sont responsables de ce problème, surtout la pilule et la pilule du lendemain, mais aussi l’implant.  

Comme beaucoup d’autres symptômes, la nausée va en général s’estomper dans les premières semaines. Essaye de prendre la pilule après un repas léger plutôt qu’avec le ventre vide, et vois si tes symptômes diminuent. 

Allergies

Si toi ou ton partenaire avez une furieuse envie de vous gratter à chaque fois que vous utilisez un préservatif, vous êtes peut-être allergiques au latex. Dans ce cas, essayez des préservatifs sans latex. Si tu es allergique à l’un des ingrédients présents dans les autres méthodes contraceptives, comme la pilule, ta réaction peut être assez inquiétante ou bien dangereuse. Si tu es allergique à certains médicaments, n’oublie pas de le signaler à ton médecin avant de choisir une nouvelle contraception.

Changements cutanés

Quand tu utilises une contraception, tu peux remarquer certains changements négatifs ou bien positifs au niveau de ta peau. Les implants, par exemple, peuvent provoquer de l’acné, tandis que certains types de pilules peuvent beaucoup aider contre les problèmes cutanés. Si tu as eu des problèmes de peau dans le passé, prends donc ces éléments en compte.  

Variations de poids

Tous les moyens de contraception ne font pas maigrir, c’est un mythe. Mais malheureusement, un certain nombre de femmes prennent du poids quand elles démarrent une nouvelle contraception. Pour certaines d’entre elles, les kilos disparaîtront aussi facilement qu’ils sont arrivés. Pour d’autres, beaucoup d’efforts sont nécessaires pour regagner leur poids normal. Les pilules et les injections sont les méthodes les plus réputées pour faire grossir

Grossesses

Mais oui, tu as bien lu ! La grossesse est un effet indésirable courant des méthodes de contraception les moins fiables, comme la méthode du retrait ou les méthodes naturelles. Comme elles sont difficiles à utiliser correctement, des erreurs peuvent se produire et un certain nombre de femmes tombent enceintes.

Irritations et pertes vaginales

Le diaphragme et les éponges, tout comme les spermicides, peuvent provoquer des rougeurs, des démangeaisons et des irritations autour du vagin. Surtout s’ils restent en place trop longtemps. Ces méthodes peuvent même entraîner des changements au niveau des pertes vaginales.  

En général, ces symptômes doivent disparaître dès que tu retires le diaphragme ou l’éponge, ou que tu cesses d’utiliser des spermicides. Si ces symptômes se manifestent trop souvent, considère une autre méthode. 

D’autres effets secondaires plus rares

  • La pilule est responsable de beaucoup d’effets secondaires éventuels, tels que le chloasme (ou « masque de grossesse », des taches sombres sur ton visage), des vertiges ou une sensibilité des seins.  

  • Les DIU comportent un risque d’expulsion. Quant aux implants, ils peuvent se « perdre » sous la peau qui peut s’accumuler autour d’eux.  

  • Enfin, la stérilisation peut être à l’origine de problèmes psychologiques, liés pour la plupart au doute d’avoir pris la bonne décision.  

Avertissement : il s’agit ici d’effets secondaires généraux. Dans certains cas, des réactions plus graves peuvent causer d’importants problèmes de santé. Surtout, consulte ton médecin si tu soupçonnes ta méthode de contraction d’être à l’origine de tes problèmes.  

Source : Zieman, M. et Hatcher R. (2012). Managing Contraception. Bridging the Gap Foundation. 

Tu as subi des effets secondaires avec ta méthode de contraception ? Partage ton expérience sur Facebook. Tu peux aussi laisser un commentaire ci-dessous. 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>