pilules contraceptives  et diaphragme
(C) Love Matters | Rita Lino

La contraception : comment ça marche?

Il y a deux façons d’évaluer le fonctionnement des méthodes de contraceptions. Tu peux soit considérer la façon dont elles sont censées fonctionner si elles sont parfaitement utilisées. Ou soit tu peux considérer ce qui se passe dans la vraie vie – puisque les gens ne sont pas parfaits !

Pourquoi est-ce que « typiquement » n’est pas parfait ? 

Si tu dois te souvenir de quelque chose régulièrement, comme par exemple prendre une pilule ou bien coller un pansement, le score pour  « l’usage typique » est beaucoup moins que pour « l’usage parfait ». Typiquement, dans la vie, parfois on oublie ! 

En plus, avec les préservatifs ou diaphragmes, les gens font parfois des erreurs en les utilisant. 

Que veut-dire le « taux d’échec » ? 

Si 100 femmes utilisent une méthode contraceptive pendant un an, le nombre d’entre elles qui tombent quand même enceintes  est ce qu’on appelle le « taux d’échec ». 

Par exemple, si cent femmes utilisent des préservatifs pendant un an chaque fois qu’elles ont des rapports sexuels, en moyenne quatorze d’entre elles tomberont enceintes. Donc le taux d’échec est 14%. 

(Ce nombre inclut toutes les erreurs – si elles avaient utilisé les préservatifs de manière « parfaite », seulement trois d’entre elles seraient probablement tombées enceintes.) 

Pour comparer – si pendant une année, cent femmes ont des rapports sexuels sans utiliser une méthode contraceptive, en général 85 d’entre elles tomberont enceintes. Donc on pourrait dire que « ne pas utiliser » de méthode contraceptive du tout a un taux d’échec de 85%. 

100% de sécurité 

La seule façon d’être sûr∙e à 100% de ne pas tomber enceinte – ou ta partenaire – est « l’abstinence » : ne pas coucher avec quelqu’un et donc ne pas avoir de rapports sexuels du tout. 

 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>