deux amoureux croquant une pomme
(C) Love Matters | Rita Lino

Conseils pour parler à ta ou ton partenaire

Parler, ça s’apprend ! Nous ne sommes pas né·es avec la faculté de parler et d'écouter pour bien communiquer, mais tout le monde peut s'améliorer.

Parler - écouter =zéro  

La communication est un système à double sens : écouter est tout aussi important que parler. Et quand tu écoutes, tu dois vraiment « écouter » pour bien comprendre ce que l'autre te dit. Donc, ne coupe pas la parole ! Regarde-le ou la bien dans les yeux et ne pense pas uniquement à ce que tu vas dire après.

Utiliser le « je » 

Si tu as une discussion d'accord avec ta ou ton partenaire, il vaut mieux  que tu affirmes tes propres opinions et sentiments. Si tu dis ce que tu ressens sur quelque chose, ou tu dis qu'une personne t'a blessé· e, elle pourra difficilement écarter le sujet. Après tout, personne ne peut contredire ce que tu ressens, car tu es le ou la seul· e à le ressentir.

Par exemple, tu peux dire: 


« Ça m'a fait de la peine que tu ne m'aies pas demandé de t'accompagner faire X chose ».

Personne ne pourra se fâcher. Ta ou ton partenaire ne pourra pas dire « Non, ça ne t'a pas fait de peine ».

Par contre, si tu dis : « Ce n'était vraiment pas sympa d'aller au cinéma sans me demander de venir ». Ta ou ton partenaire pourra répondre : « Non, ce n'est pas vrai, je ne le ressens pas comme ça. ». 

Ne dis rien sur ce que les autres pensent de la situation, ne prétends pas savoir ce que ta ou ton partenaire pense. Comme : « Tu sais, tu as dansé avec cette fille seulement pour me rendre jaloux ou jalouse. Ma sœur pense pareil ! ». Résultat des courses : ce sera embêtant et ta ou ton partenaire ne saura toujours pas ce que tu ressens vraiment.

Reste cool

Bien que normal et sain, être émotif peut parfois être un frein à la communication avec ton ou ta partenaire. Donc, si tu es en colère, ce n'est sans doute pas le meilleur moment pour engager une conversation. Autrement dit, tu risques de dire des choses que tu regretteras nécessairement. Parfois, il vaut mieux essayer de mettre de l'ordre dans ses idées en les écrivant avant d'en parler avec ta ou ton partenaire.

 

Commence avec des choses positives avant de lancer tes critiques

Si tu t’es décidé de dire à ta ou ton partenaire que tu étais malheureuse ou malheureux, ou que quelque chose t'embêtait, essaie de le faire sans la ou le mettre en colère. Il est mieux de commencer par une chose positive. Par exemple:

« J'aime quand tu me tires vers toi, mais ce serait bien si tu le faisais un peu moins brutalement ?  »

 
« Avec toi, le sexe, c'est merveilleux. Mais on pourrait peut-être attendre... pour une prochaine fois ?  » 

Si ta ou ton partenaire dit ou fait quelque chose que tu n'aimes pas

Parfois, on énerve notre partenaire sans le savoir. C'est pourquoi il vaut mieux lui faire savoir lorsque quelque chose t’énerve. Ta ou ton partenaire ne se rend pas toujours compte qu'elle ou il a dit quelque chose que tu n'aimes pas. Surtout, ne commence pas à l'accuser, à crier ou à la ou le traiter de tous les noms. Encore moins s'il y a des gens autour car il ou elle sera embarrassé· e et fâché· e. Par exemple, ce serait une grosse erreur de lui crier ou de dire des choses du genre :  


« Espèce d'imbécile ! Je ne peux pas croire que tu as fait ça. » 


« Comment as-tu pu faire ça? Pour qui te prends-tu ?»

Au contraire, juste après un incident, essaie d'être seul· e avec ta ou ton partenaire, respire un bon coup et dis quelque chose du genre :

« Je ne sais pas si tu t'en rends compte, mais je n'ai pas aimé .... (Tu dis ce qui s'est passé, ce qu'elle ou il a dit) parce que... » 


« Je veux juste que tu saches que je n'ai pas apprécié ce qui s'est passé parce que ... » 


Tu peux aussi dire simplement ce qu'elle ou il a dit ou fait, et demander à ton partenaire pourquoi elle ou il a dit ou fait ça.

Par exemple: 
« Pourquoi tu m'as engueulé· e comme ça ? » 


« Pourquoi tu m'as repoussé· e comme ça ? »

Si ensuite elle ou il te demande où est le problème, essaie de le décrire du mieux que tu peux et de dire ce que tu ressentais à cause de ça.  


« Quand tu m'as dénigré· e devant tes copains, ça m'a vraiment énervé· e ! 


« Tu ne m'as pas appelé· e cette semaine, j'étais triste car tu m'as manqué· e. » 

Après qu’il ou elle ait écouté ce que tu avais à dire, elle ou il pourra être d'accord ou non. Ne cherche pas à discuter sur le fait que l'acte ou la déclaration était intentionnel ou pas, sinon  cela engendrera  une dispute. Au contraire, explique calmement comment tu t'es senti· e après cet acte (triste, en colère, blessé· e, etc.) et comment tu voudrais que ce soit à l'avenir.

« J'ai horreur que tu cries sur moi car ça me rend triste pour toute la journée. » 


« Ne me pousse pas, car c'est un manque de respect et ça me blesse. »

Essayez de créer une relation dans laquelle vous ne vous blessez pas l'un· e l'autre alors essayez  de trouver une solution ensemble. 

Ne lui dis pas comment elle ou il doit se comporter, mais essaie plutôt de parler de ce que vous pouvez faire tous les deux pour éviter  que cela se répète à l'avenir. Insiste sur ce que tu aimerais voir arriver au lieu de ce que tu n'aimerais pas. Par exemple, parle des mots ou noms que tu trouves agressifs, ou discute de la fréquence à laquelle vous pouvez vous voir ou vous téléphoner. 
Si l'un· e de vous se fâche, il vaudra mieux reprendre la discussion plus tard.
Ne lui dis pas comment elle ou il doit se comporter, mais essaie plutôt de parler de ce que vous pouvez faire tous les deux pour éviter  que cela se répète à l'avenir. Insiste sur ce que tu aimerais voir arriver au lieu de ce que tu n'aimerais pas. Par exemple, parle des mots ou noms que tu trouves agressifs, ou discute de la fréquence à laquelle vous pouvez vous voir ou vous téléphoner. 
Si l'un· e de vous se fâche, il vaudra mieux reprendre la discussion plus tard. 
 
  La violence physique  La violence n’est jamais acceptable, et si ça se produit, il n'est pas toujours suffisant d'en parler pour résoudre les problèmes. 
N'oublie pas, c'est pareil que quand tu as fait quelque chose pour mettre en colère ta ou ton partenaire. C'est peut être difficile de reconnaître que tu as tort d’avoir agi ainsi. Nous pouvons tous perdre patience ou faire des erreurs sans s'en rendre compte. Mais ce qui importe, ce sont les actions qui vont suivre. Réfléchis à la manière dont tes actes peuvent avoir blessé ta ou ton partenaire, écoute ce qu'elle ou il a à dire et fais attention à ses sentiments. Ensuite, discutez tous les deux de comment vous pouvez améliorer les choses à l'avenir. 

Exprimer ses émotions 

Parler de ses émotions peu importe qui tu es, c’est souvent dur. Mais, si tu apprends à être ouvert· e vis-à-vis de ta ou ton partenaire, ça pourrait vous être profitable et bénéfique.

Voici quelques astuces pour découvrir et partager tes émotions :

  • Identifier tes sentiments

  Comment peux-tu savoir ce que tu ressens et pourquoi ? C'est surtout difficile lorsque tu ressens de nouvelles choses,  ̶  de nouveaux sentiments, de nouvelles émotions. Dans  tous les cas, il est important de prendre le temps de réfléchir seul. e  pour comprendre pourquoi tu es si excité·e, heureux·se, ou en colère

Si ton ou ta partenaire fait quelque chose qui te met en colère, attends un peu et réfléchis à ce qui t'a précisément énervé· e et t'a rendu· e en colère, triste, blessé·e, etc. Si tu comprends mieux la situation et tes sentiments, tu pourras mieux communiquer avec lui ou elle .C'est important, car si tu ne peux pas définir ce qui t'a mis· e en colère ni le pourquoi, il sera impossible d'essayer d’en tirer des leçons ou de faire autrement dans l'avenir.

  • Discuter de tes sentiments avec un· e partenaire

Identifier tes sentiments relève parfois du défi. Mais les partager peut être gênant, ce qui est bien normal. Mais tu verras, plus tu t'entraînes à les partager, plus ce sera facile et naturel de le faire. Commence par partager tes sentiments sur un sujet neutre, ou dis ce que tu penses d'un ami ou d'un membre de la famille. Et pas de souci si c'est rigolo ! 

« J'aime vraiment ma mère  ̶  et la façon qu'elle a d'exprimer son amour me comble ! » 


Cela montre à ta ou ton partenaire que tu es ouvert·e à partager tes sentiments avec d'autres.   

 

Comment dire à ta ou ton partenaire que tu es heureuse ou heureux 

C'est souvent assez facile de dire que tu es en colère contre ta ou ton partenaire. Mais n'oublie pas de partager tes sentiments pour dire que tu aimes ce qu'elle ou il a fait. 
Tout le monde aime entendre des compliments et des choses positives, alors n'oublie pas de t'exprimer. 


Pour t'y aider, essaie de diviser l'explication en trois parties : 

  1. Reconnais ton émotion. 

  1. Cerne l’acte ou la situation qui t’a fait ressentir cela. 

  2. Recherche pourquoi cet acte t'a particulièrement rendu· e heureux·se? 

Exemples: 

« Je me suis vraiment senti· e très bien quand tu m'as présenté· e à tes parents comme petite copine ou petit copain. Ça veut dire qu'entre nous, c'est sérieux. » 


« Je me sens vraiment heureuse ou heureux aujourd'hui car nous pouvons passer plus de temps ensemble et je peux mieux te connaitre. » 

 

Dire à ta ou ton partenaire que tu es amoureuse ou amoureux d'elle ou de lui

Quand nous sommes amoureux - tombons amoureuse ou amoureux de quelqu'un, c'est parfois risqué d'exprimer ses émotions - surtout si nous ne l'avons encore jamais ressenti, ou que ne nous savons pas comment va réagir notre partenaire.

Si tu ressens des émotions fortes pour ta ou ton partenaire mais que tu n'es pas sûr· e d'être vraiment amoureux·se, tu peux quand même lui dire que tu sens que ça va dans ce sens. 


« Je voulais juste que tu saches que je pense que c'est super entre nous et que je suis en train de tomber amoureux·se de toi. 

Ou, si tu as déjà dépassé ce stade et que tu sens que tu tombes vraiment amoureux·se, choisis un moment où vous êtes seuls tous les deux. Mieux vaut ne pas lui dire directement après un épisode de sexe, elle ou il pourrait penser que tu mélanges sexe et amour. Au contraire, allez vous promener ou allez à votre endroit favori - sans personne ni distractions.

Ensuite tu pourrais lui dire quelque chose du genre:

« J'aime vraiment être avec toi et tu me rends très heureuse ou heureux. Tu es vraiment une fille ou un gars super et je suis en train de tomber amoureux·se de toi. 

Si c'est toi qui reçois ce message, ne te sens pas obligé·e de dire « Je t'aime » en retour, surtout si tu ne te sens pas prêt· e. Sois honnête et dis que tu aimes ce qui se passe, mais que tu n'es pas encore à ce stade-là. Peut-être que ta ou ton partenaire ne sera pas très content· e, mais ça vaut mieux que de lui mentir et te mentir à toi-même. 

Écouter les sentiments de ta ou ton partenaire

Partager ses sentiments, ce n'est que la moitié de l'histoire. En tant que partie du couple, tu dois aussi écouter ses sentiments à elle ou lui. C'est parfois difficile à entendre si tu n'as jamais été amoureuse ou amoureux avant. Il arrive qu’on se demande  si notre partenaire nous aime ou pas. Si nous ne partageons pas nos sentiments, nous ne pouvons pas attendre de notre partenaire qu'elle ou il en fasse autrement. Alors pourquoi ne pas montrer l'exemple ?

Les mots sont parfois aussi forts que les actes, comme faire l'amour ou donner des cadeaux. Ils donnent à ta ou ton partenaire de la place pour s'exprimer. Tu dois être entièrement disponible pour l’écouter, donc pas de portable, regarde-la ou le dans les yeux et aie la patience de comprendre ce qu'elle ou il est en train de te dire.

Comment répondre aux expressions des sentiments de chacun 

Quand ta ou ton partenaire décide de partager ses émotions profondes avec toi, écoute et répète ce qu'elle ou il a dit avec tes propres mots. Fais-lui sentir que tu as compris ce que tu venais d'entendre. Si ta ou ton partenaire évoque quelque chose qui l'a rendu· e triste ou en colère, demande si elle ou il veut des conseils pour résoudre le problème. Elle ou il pourra dire  non. Dans ce cas, respecte son avis et reviens plus tard à un moment plus calme discuter de la situation. Mais ne te dépêche pas de le ou la faire taire quand il ou elle souhaite partager ses émotions et/ou sentiments. Ça pourrait démolir tous ses efforts. Souvent, les gens sont gênés d'entendre tant de paroles et se sentent obligés de vite en finir et d'accélérer tout le processus. Ça peut être une insulte à l'égard de ta ou ton partenaire qui doit aussi rassembler tous ses efforts pour partager ses sentiments avec toi. Si tu as décidé de l'écouter, fais bien attention que tu lui donnes toute l'attention nécessaire le temps qu'elle ou il voudra partager cela avec toi. 

S'attendre à faire des erreurs

Tire des leçons de tes erreurs. Ce sont parfois des occasions d'en apprendre plus sur toi-même et sur ta  ou ton partenaire. Et quand vous en saurez plus sur vos sentiments chacun· e  vis-à-vis de l'autre, vous développerez une relation plus intime et plus profonde. 

En apprenant les étapes ci-dessus, tu seras en principe plus connecté· e émotionnellement avec ta ou ton partenaire. Non seulement ça te donnera des ressources et un certain confort, mais  aussi un effet étonnant sur votre intimité sexuelle. 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>