femme triste
(c)shutterstock

Mes idées pour lutter contre les violences faites aux femmes en RDC ?

Je ne suis pas une femme. Mais j’ai une mère, des sœurs, des tantes et des amies. La question sur les violences basées sur le genre ne concerne pas que les femmes, mais nous tous. C’est pour cela que je me suis posé, sans passions, la question sur comment mettre fin aux violences basées sur le genre dans mon pays. Et voici mes idées.

Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre les différents aspects liés au genre dans notre pays. Il faut aussi appréhender les causes fondamentales des violences faites aux femmes en RDC.

Les femmes ne sont pas que victimes de violences sexuelles

Souvent lorsque nous abordons la question de violences faites aux femmes, la première idée qui nous vient en tête c’est la violence sexuelle. Mais en y réfléchissant, je me suis rendu compte que la violence sexuelle n’est que le reflet des plusieurs autres formes de violences que les femmes congolaises subissent chaque jour.

Combattre la culture de la supériorité masculine et de l’infériorité féminine

Nous sommes tellement focalisés sur les violences sexuelles que nous ignorons ce qui est à la base même de cette violence. Pour être plus explicite, dans notre culture, on pense que les femmes ne sont que qualifiées pour les petites tâches. Quand il s’agit des grandes responsabilités, on recourt aux hommes. Il y a même des coutumes où la femme n’a pas droit de dire un mot dans des réunions familiales. Il y a une idée, erronée, qui met l’homme comme supérieur à la femme, et par conséquent, il a tous les droits sur elle. Nous pouvons lutter contre les violences faites aux femmes en réduisant ces croyances dès le bas âge. Inculquer les valeurs d’égalité entre les hommes et les femmes.  Nous devrions favoriser un environnement au sein duquel l’homme et la femme s’affranchissent simultanément.

Impliquer les hommes dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Les appels pour lutter contre les violences faites aux femmes sont généralement lancés aux femmes par les femmes. Cette approche n’est pas productive. On pense que les questions des femmes ne peuvent qu’être traitées entre et avec les femmes. Cela crée encore un fossé entre les deux sexes. Par contre, lorsque les hommes seront impliqués, la lutte sera plus efficace et les résultats seront durables. Il faut comprendre que les hommes ne sont pas ennemis pour la femme. Les hommes également ont besoin d’être sensibilisé pour combattre ce fléau.

Améliorer nos lois et normes sociales et rendre justice

Pour parvenir à lutter efficacement contre les violences faites aux femmes, Il est indispensable de faire progresser nos lois et normes sociales liées au genre. Il faut que justice soit faite. Que le droit soit toujours dit. Les coupables punis, les victimes réhabilitées et indemnisées.  Promouvoir l'égalité de sexe ainsi que le respect entre les hommes et les femmes, afin de donner l’opportunité à l’homme et la femme d’œuvrer ensemble comme des partenaires pour lutter contre toute forme de violence basée sur le genre.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>