une fille retenu de force par un homme
(C) Love Matters | Rita Lino

Le harcèlement sexuel, c’est quoi ?

Il existe des tas de formes de harcèlement sexuel. En général, c’est quelqu’un qui ne respecte pas tes limites dans des situations données.

Certains hommes Congolais pensent que pour être un vrai homme, il faut être autoritaire et imposer des choses à sa partenaire. Faux ! Des mythes et stéréotypes qui ne sont rien d’autre que de la violence.

Par exemple, un partenaire qui ne t’écoute pas quand tu ne veux pas faire l’amour. Un homme qui te colle trop pendant une danse. Un homme qui te touche d’une manière que tu n’aime pas, un homme ou une femme qui montre à tout le monde une photo osée de toi. Et bien sûr, une agression sexuelle ou un viol.

Conseils :  
  • Sois clair·e dans ce que tu veux et ce que tu ne veux pas.

  • Fais gaffe si tu enregistres avec une webcam. La vidéo peut facilement circuler.

  •  Ne laisse pas quelqu'un exercer une pression sur toi. N’imagine pas que c’est toi le problème si tu dis non. C'est ton corps et ton choix ! 

  • Mets fin à une amitié ou une relation si l'autre personne ne te respecte pas.

 

 

Souvent une personne que tu connais

Souvent, tu connais la personne qui dépasse les  limites avec toi. Il peut s'agir de ta petite copine ou de ton petit copain, d'un rencard sur Internet ou même d'un prof à l'école... Et c’est donc difficile de dire non. Tu apprécies cette personne mais tu n’aimes pas ce qu’elle fait. Il vaut mieux donc être clair avec lui sur ce que tu veux et ce que tu ne veux pas. Ne dis pas « peut-être » si tu veux dire « non ». 

Les hommes aussi

Il n'y a pas que les femmes qui sont victimes d’ harcèlement sexuel. Les hommes aussi sont concernés. Par exemple, si un coach sportif t’aime bien ou si le meilleur ami de ton grand frère veut t’apprendre comment faire une fellation. Ou si ta petite amie ne veut pas que tu la quittes.

Si le pire se produit

Si le pire se produit et que quelqu'un te force à avoir des relations sexuelles, ne le garde pas pour toi. Confie-toi à quelqu'un. L'agression sexuelle ou le viol sont des expériences traumatisantes. Il est tout à fait normal d'être complètement bouleversé· e.

Tu voudras peut-être rester sous la douche pendant des heures et oublier ce qu'il s'est passé le plus vite possible, tu préfères la solitude mais seul·e tu te sens diminué·e car les images te reviennent en boucle. Tu peux faire des cauchemars ou être terrifié·e à l'idée de revoir la personne qui t’a agressé·e ou violé·e. 

Il arrive aussi que tu aies mal au ventre ou au niveau des organes génitaux. Tu as peut-être peur d'être tombée enceinte ou d'avoir attrapé une maladie sexuellement transmissible. Dans ce cas-là, va vite dans une clinique ou consulte un médecin pour faire un test. 

Qu’est-ce que tu peux faire ?

Parles-en. Choisis une personne de confiance : ta mère, ta meilleure copine, ton meilleur copain, ta sœur, ton père, un copain de classe ou même quelqu'un sur Internet si tu préfères. Raconte-lui ce qu'il s'est passé. Demande-lui de t’aider à te reconstruire.

Et trouve le bon moment pour signaler ce qu'il s'est passé à la police (dans les faits, ça dépend parfois de l'endroit où tu habites).

Culpabilité, honte 

Les victimes se sentent souvent coupables. Elles pensent que tout est de leur faute. C'est faux ! Personne n'a le droit de te forcer à avoir une relation sexuelle. Même si tu es sa petite amie, même si tu as dit oui la dernière fois. Même si tu portes une robe sexy ou qu’il t’a payé un pot.

Les victimes ressentent également souvent de la honte. Tu penses que tout le monde sait ce qui t’est arrivé·e. Toutes les victimes de viol ont cette impression. C'est normal. Ta réaction n'est pas exagérée. Ta confiance en toi a pris un sacré coup, tu as l'impression que le monde entier est plus hostile et dangereux que tu le pensais. 

Il se peut que tu sois dégouté·e par les gens, le sexe ou ton propre corps. Si tu te sens très malheureux·se, déprimé·e ou angoissé·e, pense à chercher de l’aide. 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>