femme montrant les seins
(c)shutterstock

Parlons de quelques aspects des seins de femmes

Anatomiquement, le sein est constitué de graisses, de tissus conjonctifs, de canaux et de glandes. Chaque sein repose sur un large muscle du thorax appelé « grand pectoral ». Le sein couvre une région grande, en hauteur jusqu’à la clavicule et en largeur le sein va de l’aisselle jusqu’au milieu du sternum.

Il comprend plusieurs parties dont :

- Des ligaments (bandes serrées soutenant les seins                                                                                           - Des lobules

- Les canaux lactifères (tubes qui canalisent le lait)

 - Le mamelon (au centre de l’aréole)

- L’aréole (surface ronde rosée ou brunâtre qui entoure le mamelon)

Les seins ne sont pas symétriques ! Le saviez-vous ?

La taille et la forme des seins varient d’une fille à une autre.  La croissance des seins se termine deux à trois ans après les premières règles. Mais la forme peut encore se modifier. Les seins sont asymétriques, cela veut dire que l’un est plus gros que l’autre et, habituellement, le sein gauche est plus gros que le sein droit, ou il descend plus bas. Par contre cette différence n’est pas tellement remarquable, ce qui est d’ailleurs normal et cela ne doit pas être une source de dépression.

Comme toute chose dans la nature, la forme et le volume des seins sont aussi variables. Certains sont peu développés d’autres au contraire sont vraiment rebondis. Certains semblent regarder le ciel, d’autres vers le bas ou tout droit. On peut donc distinguer en matière de volume, des petits seins, des gros, des moyens. Les seins étant une marque de féminité, de maternité et de sexualité, ils sont aussi sensibles aux hormones. Ils se modifient au cours du cycle féminin, gonflent pendant la grossesse etc.

Il n’y a pas de seins plus normaux que les autres, tous les types le sont

Qu'ils soient gros ou petits, plats ou ronds, en forme de poire ou ronds comme une orange, il n'existe pas un type de poitrine plus normal que l'autre. La forme et la taille des seins varient d'une jeune femme à l'autre, et nombreuses sont celles qui n'en sont pas satisfaites mais qui finissent par apprendre à les aimer.

Dans le monde actuel le volume et la taille de seins suscitent beaucoup de polémique et de complexes. Des femmes cherchent à se donner la poitrine idéale en recourant à la chirurgie, ou à certains régimes alimentaires. 

Les seins n’étant pas constitué de muscles, il n’existe pas d’exercices physique pour les développer.

A propos du développement des seins, on peut retenir que :

  • C’est le premier signe du déclenchement de la puberté chez la fille.
  • Il s'étale sur une période de 3 ans.
  • Le développement mammaire est classifié et codifié selon l'échelle de Tanner.
  • L'apparition du bourgeon mammaire est suivie un an après par la pigmentation du mamelon et de l'aréole. Puis l'aréole s'élargit et le mamelon ressort.
  • La croissance des seins se poursuit jusqu'à leur stade adulte qui se situe vers l'âge de 15 ans.
  • L'apparition de la pilosité pubienne suit celle de la poitrine, il arrive parfois qu'elle se produise en même temps.
  • Toutes les formes et toutes les tailles de seins existent. Aucune poitrine n'est plus normale qu'une autre.
  • Les seins ne sont pas constitués de muscle aussi pour éviter qu'ils tombent le port d'un soutien-gorge adapté est recommandé notamment lors de pratiques sportives.

 

Source : https://www.sexoconseil.com/sexualite-et-adolescence/puberte-fille/croissance-des-seins

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>