young lady suffering from bad smell
(c)shutterstock

Ce que les odeurs vaginales peuvent cacher chez la femme

Le vagin est l’un des plus simples et à la fois plus complexes organes du corps de la femme. À lui seul, il allie plusieurs figures de style. C’est à la fois une cavité virtuelle, mais ouvert il accueille le rapport sexuel. Il est autonettoyant, et il a ses propres microbes à lui, ce qu’on appelle flore vaginale. Mais le vagin peut aussi bien s’exprimer quand quelque chose ne va pas bien. Il le fait souvent par une odeur qui en sort. Alors, que peuvent cacher les odeurs vaginales ? Le plus souvent, des infections. On le verra plus bas.

Déjà sachez que chaque vagin, donc chaque femme, a sa propre odeur. Il est important que chaque femme, ou que chaque couple puisse bien connaitre cette odeur. Ce sera cette odeur qui servira de ligne de base pour se rendre compte s’il y a changement ou pas.

3 principales causes des odeurs vaginales              

  1. Selon l’évolution du cycle des menstrues, il peut arriver que la composition biochimique du vagin change, grâce aux hormones. Cela induit, parfois, une odeur mais très légère. C’est pour cela que dans l’introduction nous avons parlé de bien connaître l’odeur naturelle de son vagin. Pendant les règles donc, l’odeur du vagin peut devenir plus acide. Il ne faut pas s’alarmer. Ça passera de soi ;            
  2. Une infection bactérienne (ou vaginose bactérienne). Le plus souvent elle est due à la bactérie Gardnerella vaginalis. Celle-ci est naturellement présente dans le vagin, mais elle peut dans certains cas se multiplier anormalement et prendre le dessus sur les autres bactéries. Elle produit une odeur dite « de poisson pourri » ;                                                                                                        
  3. Une infection parasitaire par « trichomonas vaginalis » (trichomonase). C’est une infection sexuellement transmissible (IST), qui se traite facilement. Mais ici, en cas de confirmation, il faudra que le partenaire (l’homme, ou les hommes) aussi soit traité. Il est important de noter que cette deuxième infection augmente le risque de contracter le VIH.

À part le fait de causer une odeur prononcée, souvent les deux dernières causes sont accompagnées de douleurs, de démangeaisons vaginales et de pertes de liquide blanchâtres (leucorrhée). C’est la différence avec la cause hormonale liée au cycle menstruel.

Il est important de noter que les vaginoses (infections vaginales) sont plus fréquentes chez les femmes actives sexuellement. Mais aussi la multiplicité de partenaires augmente considérablement le risque de les contracter.

Les autres infections comme la gonococcie ou encore des infections à champignon ne causent pas des odeurs vaginales.

Autres causes d’odeurs vaginales

  1. Une mauvaise hygiène ou, au contraire, une hygiène excessive ;
  2. Le stress ;
  3. Un traitement antibiotique ;
  4. Une fistule recto-vaginale (une ouverture anormale entre le rectum et le vagin qui entraine un écoulement des fèces dans le vagin) ;
  5. Un cancer du col de l'utérus ;
  6. Un cancer du vagin.

Conseils

Dans n’importe quelle situation de pathologie ou de suspicion de pathologie, il est conseillé de consulter son médecin. C’est aussi ce qu’il faut faire quand on remarque des odeurs vaginales, accompagnées des démangeaisons, des douleurs ou des écoulements liquides de couleur blanchâtre. Il fait alors un prélèvement qui sera étudié au labo, pour déterminer la cause. C’est en fonction des résultats du labo qu’un traitement vous sera prescrit.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>