homme avec téléphone en main
(c)shutterstock

Le sexe via téléphones interposés : attentions aux dérives

La technologie ne cesse d’évoluer, les pratiques de vie aussi avec elle. Et qui dit pratique de vie, dit aussi sexe. Vous avez lu hier que plusieurs couples congolais pouvaient désormais faire l’amour à distance grâce aux Smartphones et à la connexion internet. Mais attentions aux dérives. De ces belles expériences pourraient vous sortir la pire mésaventure de toute votre existence.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le e-sexe, je vous recommande de lire Sextos : ces préliminaires nouvelles générations ? Mais retenez qu’il s’agit d’une relation ou d’une satisfaction sexuelle avec un conjoint ou un correspondant à distance via les outils de internet.

E-sexe, un couteau à double tranchant

Des couples éloignés sont ceux qui font le plus recours au sexe en ligne. Les conjoints s’appellent, se chauffent et se masturbent en restant en connexion l’un avec l’autre. Mais, même des couples vivant dans la même ville, ou même sous le même toit font aussi recours à la sexualité à distance. Prenez-en compte ces deux dangers :

Le e-sexe pourrait mener à la frustration et à l’infidélité des conjoints

S’il est de ces domaines où l’homme perd tous ses moyens, c’est aussi le sexe. Et, même si on est dans un couple solide, le sexe virtuel ne remplacera jamais la réalité. Toucher le corps de la personne qu’on aime, sentir son parfum, écouter le rythme de son cœur s’accélérer à chaque coup de rein jusqu’à jouir. Ces sensations sont absentes dans le sexe en ligne. Cela peut causer des frustrations sur le long terme. Mais il y a pire : l’un des conjoints pourrait finir par voir ailleurs pour assouvir son envie. C’est un risque difficilement calculable mais qui reste réel !

La porn-revenge et le chantage

Cet anglicisme veut dire une vengeance d’un conjoint ou un ex en utilisant des photos intimes de l’autre.

Le e-sexe est tout d’abord, comme le sexe normal, une expression de confiance entre ceux qui le font. Mais quand l’amour s’en va, que le chagrin s’installe, il est possible que l’un des ex soit tenté de diffuser les vidéos ou photos nues de l’autre. Au Congo cela est si souvent arrivé et des carrières ont été détruites suite à la diffusion des photos nues de certaines personnes par leurs ex.

Mais à côté, en cas de perte du téléphone, ou toute autre circonstance, des photos peuvent tomber entre les mains de mauvaises personnes qui en profiteraient pour vous extorquer de l’argent en menaçant de les publier. Notre société congolaise n’est pas encore assez mûre pour savoir distinguer qu’une personne est victime d’une vengeance pornographique. On met toute la faute sur la personne dans la vidéo, on la vilipende, comme si personne ne s’adonnait au sexe.

Donc voilà, vous savez les risques du sexe en ligne, pensez-y à deux fois avant de le pratiquer.

 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>