woman masturbated
(c)shutterstock

Top 5 des mythes sur la masturbation

La masturbation ou la pratique de l’autosatisfaction sexuelle est l'un des plus grands tabous sexuels dans notre société. Activité hautement condamnée par les mouvements religieux, plusieurs mythes autour d’elle ont été entretenus au fil des siècles. Nous allons découvrir dans cet article, 5 des fables les plus répandues sur la masturbation.

1. La masturbation rend impuissant

L’impuissance sexuelle ou trouble érectile est un dysfonctionnement sexuel, caractérisé par l’incapacité d'un homme à avoir ou à maintenir une érection. Déjà adolescents, notre entourage nous avertissait sur les risques d’impuissance sexuelle qu’apportait la masturbation. Mais que disent les études scientifiques ?   Il n’existe actuellement aucun lien direct établit entre l’impuissance sexuelle et la masturbation.

2. La masturbation rend sourd ou aveugle

En fait, cette rumeur s'est répandue à la fin du 18ième siècle. En 1764, un médecin suisse du nom de Samuel Auguste Tissot a publié son livre: « Onanisme, une dissertation sur les maladies produites par la masturbation »  dans lequel il tire des conclusions considérées aujourd’hui  comme insensées.

La rumeur de la surdité ou de l’aveuglement provoqués par la masturbation a ensuite été perpétuée et encouragée par les dogmes religieux,  chrétiens surtout qui considéraient le fait de prendre un quelconque plaisir dans la pratique sexuelle autre que celui de la reproduction, comme un péché. Mais il n’existe aucun lien démontré jusqu’à ce jour entre masturbation et surdité,  encore moins avec l'aveuglement.

3. La masturbation rend bête

Nous devons cette affirmation non seulement au Dr Tissot mais aussi à plusieurs scientifiques moralisateurs du 18ème et 19ième siècle. Elle s'est répandue ensuite dans les dogmes religieux que nous avons hérités des belges et qui continuent jusqu’à aujourd’hui à terroriser plus d'un.

La masturbation pourrait détourner l’attention de celui qui la pratique mais ne touche pas à son cortex cérébral. Elle ne peut donc en aucun cas rendre idiot ou être directement responsable de nos échecs scolaires.

4. La masturbation est réservée aux hommes

Clara, une jeune étudiante que nous avons interrogée témoigne : la masturbation est réservée aux garçons, je ne la pratique pas.  Assertion qu'elle a plus tard retirée pour enfin avouer se masturber de temps en temps. De nombreuses personnes croient jusqu’à ce jour que les filles ne se masturbent pas, ce qui est faux, car elles ont aussi des désirs sexuels. La masturbation n'est donc pas une activité sexuelle typiquement masculine.

5. Un adulte ou une personne en couple ne peut se masturber

Malgré toute la détestation de la masturbation, nombreux pensent qu'elle est normale à un certain âge et pratiquée par les célibataires uniquement. Non seulement beaucoup d’adultes le font, les personnes en couple n'en sont pas exemptées.  Un petit fantasme quelque part et hop, une petite branlette sous la douche, plusieurs le font et c'est normal !

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>