étudiants à la fac
(c)shutterstock

Ils se sont rencontrés sur les bancs de l'école et ils s'aiment toujours !

L’amour naît quand il veut et où il veut ! Il ne nous prévient pas, peut nous toucher en un instant et durer toute une vie... Qui a dit que l'amour s'évanouit du cœur d'un adolescent lorsqu'il quitte les bancs de l'école ? Et que les relations entre enseignants et élèves ne sont qu'amours éphémères ? Croyez-moi, il existe des personnes animées d'un amour sincère depuis le collège, en passant par la fac et jusqu'à la fondation d'un foyer. Voici leurs histoires.

« La patience a été ma vertu pour la conquérir »

            David et Rebecca sont mariés depuis deux ans et ont un petit garçon adorable. « Je m'en rappelle comme si c’était hier », explique David. « J’ai rencontré mon épouse à l’école secondaire, elle était en deuxième année et moi en sixième, j’ai été immédiatement séduit. On se croisait  partout, à la cantine, à la bibliothèque, dans la cour ». Pourtant, à l'époque, dès que le jeune homme tente d'aborder l'élue de son coeur, celle-ci se montre extrêmement timide. David décide alors d'attendre qu'elle grandisse : « Je la voulais pour la vie et cela mérite d'être patient ». Tandis que Rebecca rentre en classe de sixième, il se décide à lui déclarer sa flamme. Et là, c'est un rêve qui se réalise : « dès qu'elle a eu son diplôme, nous nous sommes mariés et aujourd'hui nous avons un fils : nous l'avons appelé Patient ! »

« Je suis tombé amoureux de mon étudiante ! »    

« Elle était en troisième année en Sciences économiques et elle brillait par son intelligence », se souvient John, 32 ans. « Moi, j'étais son aîné de 6 ans mais surtout son assistant et elle plaisait à tous les garçons », précise-t-il. A l'époque, John use alors de toutes les techniques possibles pour séduire son étudiante, mais celle-ci ne se laisse pas conquérir facilement. « Elle voulait que je lui prouve mon amour, c'est ce que j'ai fait » affirme John. C'est ainsi qu'il est allé directement chez les parents de la jeune femme pour lui demander sa main. Aujourd'hui, il ne regrette pas cet acte qu'il qualifie de « gentleman ». « Je l'ai fait et elle a accepté, et nous vivons aujourd'hui heureux », conclut le jeune assistant.

« Entre rejet et misère, notre amour a survécu ! »

Mais parfois, tout n'est pas aussi rose. Comme pour Aristote, 30 ans qui a rencontré son âme sœur Sandrine durant son parcours académique. Au bout de quatre mois de relation avec sa dulcinée, celle-ci tombe enceinte. «  On s'aimait tellement, on était très jeunes, mais jamais je n'ai vu cela comme une erreur », confie le jeune homme.

Pourtant, du jour au lendemain, leur amour devient un véritable parcours du combattant. Car dans la culture congolaise, une jeune fille qui tombe enceinte doit obligatoirement rejoindre le toit de son partenaire. Rejetée par ses parents, Sandrine emménage chez Aristote. « C'était une période très difficile et précaire car Sandrine fut contrainte d’arrêter ses études, et moi je me débrouillais pour préparer l'arrivée du bébé. Seul l’amour que l’on se portait nous a permis de braver la honte et les difficultés », nous assure-t-il. Aujourd'hui, Aristote nous a confié gagner suffisamment sa vie pour épouser Sandrine en septembre prochain et officialiser leur amour.

Une chose est sûre. En dépit des obstacles, l'amour, le vrai et l’impérissable, existe vraiment dans ce monde, les amis. Et vous, quelles sont vos expériences ?

 

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>