ooking at the Camera Against Gray Wall Background with Copy Space
(c)shutterstock

Homophobie : Que se passe-t-il lorsqu’un jeune homosexuel est forcé de se marier à une femme ?

By mars 27, 08:35 pm
Vous ne le savez peut-être pas, mais Il y a trop souvent des mariages où un homosexuel épouse une femme de même qu’une lesbienne épouse un homme, pour camoufler son orientation sexuelle. Ce genre de relation n’a pas d’avenir sûr. La cause ? Le semblant, le camouflage et l’hypocrisie suite au regard « stéréotypé » de la société.

Jide Macaulay est Pasteur de la communauté anglicane, théologien ouvertement homosexuel et directeur exécutif et fondateur de House of Rainbow, organisation implantée dans plusieurs pays, également ici en RDC. Au quotidien, il milite pour que ce genre de relation amoureuse de forme et d’hypocrisie cesse. Il aide plusieurs jeunes homosexuels à affirmer leur homosexualité malgré une société marginale. Sa structure House of Rainbow  est un groupe religieux permettant les personnes LGBTQ à faire la réconciliation de leur sexualité et leur spiritualité, avec une approche théologique inclusive. En Afrique, plusieurs communautés religieuses excluent les LGBTQ car ils sont « fruits de malédiction », « praticiens de contre nature » disent-eles. Dans le texte qui suit, il explique la réalité dans laquelle se retrouvent plusieurs jeunes qu’il rencontre.

« … Heureux d’être détesté pour qui je suis, que d'être aimé pour qui je ne suis pas » 

Beaucoup n'auraient pas le choix en raison de la pression de leur famille, des enseignements religieux et des lois anti gay. Trop d'homosexuels épousent des femmes pour se couvrir. Dans ce cas, les personnes qui sont les plus malheureuses sont les épouses sans méfiance. Tandis que je comprends et sympathise. Le réseau de mensonges des hommes gais n'est qu'un désastre qui se prépare. Je me suis moi-même retrouvé dans une relation hétérosexuelle pendant sept ans et j'ai épousé une femme, les trois dernières années. Je peux vous avouer que c'était un vrai bordel ! J’étais malheureux et déprimé. Finalement, j’ai décidé de divorcer. Quand j'ai divorcé, je suis tombé plus profondément dans la dépression à cause de l'homophobie. Aujourd'hui, j’ai fait le choix de quitter cette vie hypocrite. Je vais bien, je sais qui je suis. Je suis heureux d’être détesté pour qui je suis, que d'être aimé pour qui je ne suis pas. Soyez prudents et aimez qui vous êtes.

« La pluralité sexuelle existe en Afrique »

Pour Patrick Maliani, membre de l’association Si Jeunesse Savait et l’un des bénéficiaires des services de de Jide Macaulay, « La seule vérité est que la diversité sexuelle et la pluralité de genre existent en Afrique. Seulement, il faut beaucoup de courage pour faire comme lui. Il n'a pas voulu vivre pour plaire sa famille ni son ethnie parce que son pays d'origine le Nigeria est beaucoup plus homophobe, mais il a voulu vivre sa vie. »  A Patrick d’ajouter, « j’encourage les LGBTQ congolais à ne pas contracter des mariages non souhaités à cause des us et coutumes qui pèsent ou autres pressions sociales. Cela ne devrait être imposé à personne, qu’on soit gay ou pas. C’est à chacun de nous de vivre tel qu'il le sent plutôt que de vivre tel qu’on le veut pour lui, dans le joug de la culpabilité des condamnations humaines, pire dans la clandestinité. »

Est-vous dans une relation amoureuse clandestine à cause de votre orientation sexuelle ? Ce texte pourrait peut-être vous aider à vous libérer… En entendant, n’hésitez pas de nous dire comment ça se passe au lit, de faire l’amour avec quelqu’un qui ne vous attire pas sexuellement.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>