fiançailles
Shutterstock

3 étapes pour passer du copinage aux fiançailles

Pas toute relation amoureuse finit en fiançailles. Mais celles qui sont solides, la question de l’étape des fiançailles finit par se poser un jour ou l’autre. Le copinage est un temps qui précède un engagement proprement dit dans une relation amoureuse. Voici quelques étapes pour migrer du copinage aux fiançailles.
  1. Une attirance biologique et physique vous lie

 L’attirance physique est indispensable dans toute relation amoureuse, je dirai même que c’est l’élément déclencheur de l’amour. D'après un grand nombre d'études réalisées sur un bel échantillon de personnes, les phéromones faciliteraient grandement le contact entre les personnes de sexes opposés. Les phéromones joueraient un rôle dans l’attraction sexuelle. Mais pour qu’un véritable lien se tisse entre deux personnes, l’attirance physique ne suffit pas.

  1. Tomber amoureux

Selon le Larousse, amoureux signifie « qui aime quelqu’un d’autre, qui éprouve de l’amour ». On parle donc bien de sentiment au-delà de l’attirance physique. Etre réellement amoureux est une condition sine qua non pour passer de copinage aux fiançailles. Etre en copinage avec quelqu’un ne signifie pas qu’on l’aime forcément. Avoir une affection profonde ou un coup de cœur pour quelqu’un ne veut pas dire qu’on est amoureux. On dit souvent que l’amour est aveugle, ou mieux, qu’il rend aveugle. Car, quand on est amoureux de quelqu’un, on oublie ses défauts, éclipsés par ses qualités. Et c’est grâce à l’amour, que le désir de vivre ensemble nait.

  1. Le désir de vivre ensemble et la certitude d’épanouissement mutuel

Le premier désir de l’amour, c’est vouloir être ensemble pour toujours. Quand on aime une personne, on veut passer du temps avec elle, contempler son nez, admirer ses yeux, car souvenez-vous, l’attirance physique intervient avant les sentiments amoureux. L’amour est donc la clé qui conduit aux fiançailles. Mais les fiançailles ne sont pas non plus la véritable destination. Selon le droit congolais, les fiançailles sont une promesse de mariage. La loi ajoute qu’elles n’obligent pas les fiancés à contracter le mariage. (Article 337 du code de la famille.)

L’article 338 du code de la famille nous donne plus de détails sur les fiançailles en trois niveaux suivants.

-   Promesses de mariage échangées entre un homme et une femme conformément à leurs coutumes. Le législateur adopte ici la conception individualiste du mariage inspirée par le modernisme. 

-   Contrat par lequel il est convenu, entre les membres de deux familles qu’un mariage interviendra entre deux personnes, le fiancé et la fiancée, appartenant à ces familles. Le législateur consacre ici la conception africaine du mariage qui considère ce dernier comme une union de deux familles. 

-   Diverses étapes du mariage célébré en famille tant que selon les règles coutumières, le mariage n’est pas parachevé.

Mais n’oubliez pas cette autre étape, je ne la comptabilise pas, mais elle est la plus importante vu la mondialisation : il faut demander sa main à sa fiancée ou son fiancé !

 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>