halte au sexisme
(c)shutterstock

3 choses à savoir pour mieux lutter contre le sexisme

Le sexisme : voilà un mot que l'on entend bien souvent de nos jours. Mais comment le définir ? Il s'agit de préjugés ou de discriminations envers un sexe ou un genre. On parle généralement de sexisme, lorsqu'un sexe est considéré comme étant inférieur à l'autre. Et dans l'immense majorité des cas, la femme est cette victime, dévaluée et sous-estimée dans nos societés.

Découvrez aujourd'hui trois choses sur le sexisme que vous ne savez peut-être pas.

Le sexisme est partout

Quand on parle du sexisme, certaines personnes ont tendance à limiter les endroits où les femmes peuvent le subir. On se limite à penser que c'est seulement à l'école et au travail. Détrompez-vous ! On trouve le sexisme dans toutes les sphères de la societé : il est omniprésent. A la maison, à l'église, à la télévision, au sein d'un couple et même dans la famille.

Par exemple, il n'échappe à personne qu'à la télévision, le rôle de la femme est ultra sexualisé dans l'industrie musicale. Il est alors fréquent de voir une femme relayée au rang d'objet. Elle apparaît souvent à moitié nue et son corps est utilisé dans l'unique but de faire fantasmer la gent masculine.

Le sexisme et les violences faites aux femmes sont liées

Le sexisme et les violences faites aux femmes sont fortement liés. Il ne s'agit pas seulement de violences sexuelles envers les femmes, mais de violences sous toutes ses formes : harcèlement, violence verbale, violence physique, violence psychologique, violence économique, etc.

La vision que l'on véhicule des femmes est conditionnée. Elle apparaït constamment comme un être qui ne peut pas se défendre. Le fait d'être née femme devient un handicap et celle-ci est souvent considérée comme un sujet vulnérable.

Ces lois que vous devez connaître

Il y a plusieurs lois qui incriminent le sexisme sous toutes ses formes. Ainsi, dans ses articles 12 et 14, la Constitution prône l’égalité de droits, de chance et de sexe. Elle élimine les idéologies de la supériorité masculine. Il existe également une loi spéciale qui porte sur les modalités d’application des droits de la femme et de la parité. On peut ainsi lire à l'article 21 que l’interdiction de discrimination s’applique à toute pratique néfaste liée notamment à l’embauche, à l’attribution des tâches, aux conditions de travail, à la rémunération et autres avantages sociaux, à la promotion et à la résiliation du contrat de travail.

Ces lois prônent la discrimination positive qui veut restaurer l'égalité homme-femme en accordant une grande valeur et plus d'avantages à la femme dans la société. Notons que les hommes ne perdent en rien leurs droits ou avantages : il s'agit d'un rééquilibrage légitime.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>