couple à trois
(c)shutterstock

Les 5 infections sexuellement transmissibles les plus répandues dans une relation à plusieurs

Les relations sexuelles entre plusieurs partenaires et sans protection, augmentent considérablement les risques de propagation des infections sexuellement transmissibles (IST). Selon des données publiées au mois de juin 2019 par l’Organisation mondiale de la Santé, plus d’un million de nouveaux cas d’infections sexuellement transmissibles (IST) surviennent chaque jour parmi les 15-49 ans. Et ceci représente plus de 376 millions de nouveaux cas par an. Quelles sont dans ce cas, les cinq infections sexuellement transmissibles les plus répandues dans une relation de plusieurs partenaires en République Démocratique du Congo ?
Le VIH

L’infection au VIH est difficile à déceler d’autant plus qu’elle est asymptomatique jusqu’à atteindre le stade du SIDA. Bien que la RDC a développé une réponse précoce pour réduire la propagation du VIH  dès 1983, avec mise en place d’un comité de diagnostic et de lutte contre le VIH/SIDA en 1985 et d’un Programme National de Lutte contre le SIDA (PNLS) en 1987, des millions des congolais continuent à attraper ce virus quotidiennement. Les problèmes soulevés par plusieurs organismes ne sont entre autres que la faible couverture et accessibilité aux services de conseil mais aussi au dépistage, et surtout l’insuffisance des services de prévention et de communication.

L’hépatite

L’hépatite passe souvent inaperçue et n’est détectable que par une prise de sang. La voie sexuelle est la première cause d’infection . D’où la nécessité de faire un test sérologique aux personnes ayant des relations sexuelles non-protégées, et aussi faire la vaccination des plus jeunes avant qu’ils ne la contractent.

Selon le Docteur Mathieu Ndaliko, l’hépatite fait partie des IST sur lesquelles il tombe chaque jour : « Quotidiennement nous tombons sur des cas d’hépatite et malheureusement en grand nombre. Et cela arrive surtout quand nous faisons des tests systématiques lors de la sécurisation du sang dans la collecte pour les transfusions. »

La Syphilis

La syphilis, cette infection qui à son stade primaire fait apparaître une plaie indolore sur les organes génitaux, le rectum ou la bouche, est l’une des infections sexuellement transmissibles les plus répandues en République Démocratique du Congo. Pour monsieur Jackson M. qui a longtemps travaillé dans le secteur de prévention des IST et prise en charge des personnes atteintes, c’est l’une des infections les plus présentes chez les jeunes. « La plupart des jeunes, ayant entre 15 et 30 ans, qui vient se faire consulter, est atteint de la syphilis. Malheureusement ces jeunes sont souvent sous-informés sur les symptômes et surtout les conséquences désastreuses de cette IST, qui peuvent aller jusqu’aux lésions cérébrales, nerveuses, oculaires ou cardiaques. » Explique Jackson.

La gonorrhée 

Les symptômes possibles de la gonorrhée ou encore chaude pisse, sont une miction douloureuse, et un écoulement anormal du pénis ou du vagin. Et les hommes peuvent souffrir de douleurs au niveau des testicules, et les femmes au niveau du bas du ventre. Selon Jackson, c’est l’une des infections les plus connues dans la société : « La chaude-pisse est l’une des infections les plus connues dans la société ! Probablement à cause de ses symptômes et de sa prévalence auprès des adolescents et des jeunes adultes. Mais cette infection bactérienne sexuellement transmissible, nécessite aussi un diagnostic médical, car dans certains cas, elle ne présente pas de symptômes et peut être à la base de la stérilité si elle n’est pas traitée. »

La chlamydiose

La chlamydiose se propage aussi par le biais des relations sexuelles non-protégées. Les personnes atteintes sont de tous âges, mais les plus atteintes sont les femmes. Une fois encore, Jackson en appelle à la prudence avec cette IST : « Les personnes ayant la chlamydiose ne présentent aucun symptôme. Mais en cas de rapport sexuel non-protégé, elles peuvent infecter leurs partenaires. Les symptômes les plus courants sont des douleurs génitales, des prurits et des écoulements par le vagin ou le pénis.»

Il est clair que si les Infections Sexuellement Transmissibles ne sont pas traitées, elles peuvent malheureusement être à la base de plusieurs complications graves mais aussi de certaines maladies cardiovasculaires et neurologiques. Et il arrive que les IST soient aussi responsables de stérilité, des grossesses extra-utérines et des morts infantiles. Il est donc impératif que les ONG présentes en RDC, les services sanitaires publics et spécialisés se liguent pour endiguer ce phénomène dévastateur et que les personnes étant dans une relation avec plusieurs partenaires se montrent plus prudentes.

BON À SAVOIR :

  • Certaines IST comme la gonococcie et la syphilis, se transmettent également par le sexe oral.
  • La plupart des IST sont curables. Il est donc recommandé aux patients de s’adresser aux médecins qui leur prescriront probablement des antibiotiques et feront le dépistage des autres infections sexuellement transmissibles courantes (en effet, un individu peut être atteint de plusieurs IST à la fois)

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>