stress
Shutterstock

Non, l’infertilité de la femme n’est pas due aux mauvais sorts

Les croyances populaires, encore persistantes dans nos sociétés congolaises, entourent l’infertilité féminine de beaucoup de mythes. On la lie, souvent à tort, à des causes spirituelles et paranormales. Pourtant cela n’a rien à voir avec la spiritualité ou les mauvais sorts. La stérilité est un problème physiologique, physique et/ou psychologique. Elle est la résultante de certaines anomalies et certains troubles, faisons le tour de quelques causes fréquentes d’infertilité.
Anomalie du col utérin

 

Durant la phase pré-ovulatoire, les glandes du col de l’utérus fabriquent une substance appelée ‘’glaire cervicale’’. Ce liquide permet le passage des spermatozoïdes déposés dans le vagin vers la cavité utérine. Mais une anomalie du col utérin peut conduire à ce que la glaire cervicale ne soit pas produite en quantité suffisante ou soit inexistante. Dans ce cas le sperme ne pourra alors pas atteindre l’utérus, puis les trompes et ainsi la fécondation est rendue impossible.

Anomalie de la cavité utérine

 

La cavité utérine est le lieu d'implantation de l'embryon et lorsque l’utérus d’une femme présente une malformation : une anomalie de sa forme ou de sa dimension ; des formations utérines telles qu’une cloison, un fibrome de l'utérus (également appelé myome utérine) ou un polype, des lésions cicatricielles de la cavité utérine. Ceci peut gêner une implantation correcte de l’embryon. Ces anomalies sont parfois congénitales, parfois secondaires aux interventions chirurgicales, et des fois liées à la prise de certains médicaments.

Anomalie des trompes de Fallope

 

Les trompes de Fallope jouent un rôle crucial dans la fécondation car c’est dans le pavillon de la trompe que vient se nicher l’ovule et est rejointe par les spermatozoïdes. Quand l’un d’entre eux réussit à pénétrer l’ovule, il y a alors fécondation. La fécondation n’est possible que si au moins l’une de deux trompes est opérationnelle. Lorsque ces deux voies sont bouchées, la fécondation naturelle - et donc la grossesse - est impossible.

A côté des anomalies morphologiques certains dysfonctionnements physiologiques peuvent conduire à des anomalies de l’ovulation et donc rendre la grossesse impossible.

L’ovaire fonctionne mal

 

Cette situation aboutit à des cycles menstruels irréguliers ou courts, ou à l’absence d’ovulation. Le dysfonctionnement ovarien peut être total si les ovaires sont absents ou atrophiés suite à une cause médicamenteuse ou physiologique. Parfois, il peut s’agir d’une anomalie chromosomique ou encore d’une ménopause précoce. Dans ces situations extrêmes, l’ovulation ne peut pas être rétablie et la seule solution pour tomber enceinte est de se tourner vers le don d'ovocytes (ovules immatures, NDLR).

Dysfonctionnement de la thyroïde

 

Lorsqu’une femme ne parvient pas à tomber enceinte, le problème peut aussi provenir du dysfonctionnement de la thyroïde, ceci se manifeste par une hyper ou une hypothyroïdie, pouvant perturber l’équilibre hormonal et par conséquent l’ovulation.

Dérèglement hormonal

C’est la situation la plus fréquente : les hormones manquent ou au contraire sont trop abondantes. Conséquence, l’ovulation est altérée ou bien inexistante et les règles, de la même manière, sont perturbées.

Vous êtes en couple et n’arrivez pas à tomber enceinte, pensez à chercher un gynécologue, votre infertilité pourrait être due à l’un des cas évoqués ci-haut. Et sachez que ce n’est pas toujours une fatalité, selon le cas, il y a des solutions.

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>