vagin

Le soin du vagin, comment s’y prendre ?

On dit que la représentation de la rose comme fleur d’amour serait imaginée en s’inspirant du vagin. Le vagin, cet organe interne de l'appareil génital féminin qui conduit au col de l'utérus est une zone très complexe qui nécessite une attention particulière et des soins appropriés si on veut le garder propre et en bonne santé. Le vagin est une des parties les plus intimes pour la femme, sa propreté est liée à celle de la femme en soi.

Comment donc prévenir ou guérir ces infections vaginales dont se plaignent la majorité des femmes ?

 

Il faut noter que cet organe génital n'a pas besoin d'être lessivé. Il se nettoie naturellement et se protège tout seul. Toutes fois, comme organe sensible, un déséquilibre de la flore vaginale peut être provoqué par plusieurs facteurs tels que :  des produits chimiques, l'humidité et la chaleur, les savons de bain vaginal, les produits aphrodisiaques ou artisanaux pour rétrécir le vagin, une mauvaise hygiène corporelle ou vestimentaire ou quand on introduit certains objets dans le vagin.

Toutes ces impuretés peuvent conduire à des infections vaginales qui généralement commencent par des démangeaisons, brûlure des lèvres supérieures, mauvaises odeurs de ses sécrétions vaginales, changement de couleur de ses pertes vaginales, écoulement vaginal et quelques saignements.

 

Alors voici 5 Astuces pour vous aider à garder propre et sain votre flore intime :

 

  1. Nettoyez à l'eau tiède le contour du vagin au moins une fois par jour afin d'éviter que l'humidité et la chaleur accumuler durant la journée dans cette partie du corps favorise la profusion des bactéries nocives. Un lavage quotidien de cette partie du corps vous éviterez des infections vaginales et les odeurs désagréables.

 

  1. Pendant les périodes menstruelles, il est bon de se laver plus d'une fois par jour et de changer des serviettes hygiéniques régulièrement. Pendant les règles, la flore vaginale est plus sensible aux mauvaises bactéries que les autres jours. Retenez que les serviettes hygiéniques et tampons que vous achetez en pharmacie ou dans des magasins sont fabriqués avec des produits chimiques toxiques dont le chlore et la viscose qui sont des substances favorables à la formation d'un poison appelé "dioxine". Il est donc préférable d'opter pour des serviettes bio et réutilisables. À condition qu'elles soient bien nettoyées, bien séchées et bien conservées après usage.

 

  1. Evitez de laver votre vagin avec du savon antiseptique ou parfumé. Ces produits détruisent le vagin en modifiant l'équilibre du potentiel en hydrogène (PH) vaginal accroissent ainsi le risque d'infection. Pas besoin non plus d'utiliser des gants pour laver votre vagin. Le plus sûr reste votre main et vos doigts que vous pouvez bien nettoyer et introduire dans votre vagin et laver votre organe toujours en faisant très attention dans le mouvement du lavage qui doivent aller de devant vers l'arrière à l'anus de peur de contaminer votre vagin par des mauvaises bactéries provenant de votre anus. Toujours commencer par le vagin et terminer par l'anus mais pas le contraire.

 

  1. Pas des douches vaginales. Méfiez-vous de la publicité qu'on vous bombarde tous les jours sur les produits pour hygiène vaginale qui pour la plupart sont fabriqués à base des produits chimiques. Evitez donc de masquer vos odeurs vaginales avec des déodorant, des sprays ou autres lingettes qui occasionnent la création des mauvaises bactéries, tout en éliminant les bonnes et augmentent ainsi les risques d'infections. De même pour des bains moussant parfumés qui sont sources d'infections vaginales.

 

  1. Utilisez des sous-vêtements en coton, parce qu'ils absorbent moins de chaleur et d'humidité contrairement aux slip nylon ou polyester qui retiennent l'humidité tout autour des parties genitales susceptible de créer des bactéries et champignons nocifs.

Les string, les pantalons serrés sont à proscrire également car ils conservent la chaleur et détruisent la vulve. Nombreuses sont les femmes qui ignorent que la grande source de la prolifération des infections vaginales est le mauvais état de leurs sous vêtement qu'elles doivent bien laver, bien sécher, bien conserver et surtout les changer souvent.

 

Quelques autres conseils de l’auteure

Lavez son organe vaginal correctement ne vous met pas pour autant à l'abri des infections les Infections sexuellement transmissibles (IST) ni des grossesses non désirées.

Il est donc impératif de penser au port du préservatif lors de vos rapports sexuels dès lors que vous avez des doutes sur vous mêmes ou sur votre partenaire. Le préservatif demeure jusqu'ici la meilleure protection, combinée bien sûr aux autres astuces susmentionnés.

En cas d'infection grave, d'odeur forte ou désagréable de votre vagin, des irritations, des rougeurs, écoulements ou démangeaisons, il faut mieux consulter un spécialiste. Une infection vaginale ne se soigne pas toute seule.

N'écoutez donc pas les rumeurs et autres mythes autour des soins vaginaux qui risqueraient de vous conduire à la stérilité voir à un cancer de l'utérus.

Si les méthodes de prévention ne vous apportent aucune solution, allez voir un gynécologue pour un meilleur diagnostic.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>