joli bébé
(c)pexels

Allaiter son nouveau-né, 5 conseils pour mieux s’y prendre

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, l’allaitement maternel est l’un des moyens les plus efficaces de préserver la santé et d’assurer la survie de l’enfant. Selon celle-ci, si l’allaitement au sein devenait une pratique quasiment universelle, on sauverait près de 800 000 vies d’enfants chaque année.

Allaiter son nouveau-né procure à ce dernier des facteurs immunitaires importants qui lui permettront d’avoir un système immunitaire robuste pour le reste de sa vie. Ici nous vous proposons 5 conseils à suivre pour que votre nouveau-né bénéficie largement de ce meilleur que l’on puisse donner à son enfant

Poser les bonnes questions sur l’allaitement lors des différentes consultations prénatales

Avant tout, il est judicieux de souligner que tous les professionnels de santé sont loin d’être suffisamment outillés en matière d’allaitement. Et l’entourage , bien qu’étant animé des bonnes intentions, peut parfois prodiguer des conseils qui vont en réalité rendre la tâche encore plus difficile. La personne idéale à qui s’adresser reste la sage-femme qui pourra vous expliquer les positions et les gestes à adopter lors de l’allaitement mais aussi ce que vous devriez à tout prix éviter de faire ( Si l’allaitement ne pas bien fait, il en résulte des désagréments comme l’engorgement, les crevasses,...et croyez-le ou non, vous ne voudriez pas les expérimenter). Les petites discussions avec la sage-femme, qui à première vue peuvent sembler banales, sont le départ par excellence pour un allaitement réussi. Ne les minimisez surtout pas!

Être attentive aux besoins de son nouveau-né

Les petits boudchoux dorment énormément. Il est recommandé que la mère garde un œil sur le petit trésor pour qu’elle le mette au sein dès les premiers signes d’éveil. Autrement dit, il ne faut pas attendre que le bébé pleure pour lui proposer le sein. Vous devez bien observer votre nouveau-né pour déceler les signes d’un estomac vide ( lorsqu’il bouge, ouvre les yeux, faits des bruits de succion, a le poing fermé,...) Si vous faites patienter votre nouveau-né, il risque de s’énerver et de ne pas réussir à bien téter ou carrément il peut refuser de le faire.

Identifier avec l’aide d’un pédiatre les périodes de poussée de croissance

Les périodes de poussée de croissance sont bien connues par les professionnels de santé. Ces périodes de quelques jours surviennent souvent au bout de 3 semaines, 6 semaines, 3 mois,...lors desquelles le bébé veut fréquemment être allaité. Il est important de savoir que ces périodes qui sont transitoires sont tout aussi normales. Il ne faut donc pas paniquer quand on se rend compte que le bébé tète bien plus que d’habitude et qu’on a les seins presque vides. Assurez-vous de manger suffisamment et de rester hydratée tout au long de cette période.

Apprendre les règles de base pour la production du lait maternel

Pour être capable d’allaiter, il faut d’abord avoir de quoi allaiter. C’est pour cette raison que la production du lait maternel est l’élément de base pour un allaitement réussi. Celle-ci est basée sur la fréquence à laquelle le lait est expulsé. Plus vous allaitez, plus vous produisez le lait maternel. Sachez alors que les nourritures que vous mangez ou les boissons que vous buvez importent peu si vous ne mettez pas bébé au sein le plus souvent possible ou si vous ne tirez pas le lait quand vous ne pouvez pas donner le sein. Il est impérieux que vous vous assuriez que votre production de lait ne baisse pas et que vous avez suffisamment de lait pour votre nouveau-né.

Profiter du moment et ne pas se laisser découragée

L’allaitement n’est pas qu’un moment d’alimentation pour le bébé. C’est aussi un instant magique de communion, de partage et d’affection entre la mère et le nouveau-né. Si vous considérez l’allaitement dans tout son ensemble, pour rien au monde vous ne voudrez louper un seul rendez-vous de ces moments inoubliables. Alors, profitez-en tant que vous le pouvez et ne stressez surtout pas à l’idée de louper votre allaitement! Après tout, vous aurez toujours des gens autour de vous, surtout ceux qui sont déjà passés par là pour vous aider!

BON À SAVOIR  : Sachez qu’en moyenne, les nouveaux – nés tètent entre 8 et 12 fois par jour. Ils ont également des épisodes de « tétées groupées » en soirée, qui sont tout à fait normaux. Ceci s’explique par la taille de leurs estomacs et la composition du lait maternel qui conduit à une digestion accélérée.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>