mariage
(c)Shutterstock

Les fiançailles sont-elles une condamnation au mariage ?

Il existe de situations dans lesquelles l’humain déteste se sentir, l’une d’elles c’est de se sentir pris en cage, pris au piège ou condamné à une destinée dont il n’a aucun contrôle. C’est pour ça même que des conquistadors ont quitté leurs foyers à la conquête du monde, de nouveaux espaces à coloniser. Or les fiançailles donnent malheureusement cette même impression. Dès que deux personnes se sont fiancées, l’église ou la société veut que la prochaine étape soit forcément le mariage. Et cela, dans de brefs délais. Les fiançailles sont-elles une condamnation au mariage ? Je crois que non.

Durant les fiançailles, les deux partenaires sont appelés à mieux se connaitre pour qu’ils décident de s’unir pour la vie en acceptant les qualités et les défauts,  l’un de l’autre, indique  Janvier K, évangéliste et éducateur des fiancés  dans une église de Beni, au Nord-Kivu. « La plus grosse erreur que l’on commet pendant les fiançailles, c’est de penser que l’on peut, plus tard,  changer son partenaire, le modeler à sa manière. Pourtant, c’est une personne adulte avec son caractère propre, ses qualités et ses erreurs. Il faut décider si on l’accepte ainsi ou non, tout en mettant un accent sur le compromis. », Ajoute-t-il.

On a donc encore le choix de se rétracter pendant les fiançailles

Les fiançailles sont devenues comme une période sacrée d’hypocrisie. Une période où on joue un rôle plutôt que d’être soi-même, car le but est de se préserver jusqu’au mariage. « On fait tout pour paraitre saint auprès de son partenaire, et on sort ses griffes après le mariage. Ce qui ruine plusieurs foyers. », Regrette Kambale Junior, un aîné au quartier Kalinda en ville de Beni.

Pourtant, en cette période on doit être comme un livre ouvert pour que ton partenaire lise en toi et t’accepte comme tu es. Si seulement si les jeunes comprenaient le sens des fiançailles, ce serait une autoroute pour le mariage. Mais beaucoup d’erreurs sont commises.

Ces erreurs qu’il faut éviter

La société veut que l’homme ait un certain standing de vie avant de se marier. Le jeune garçon va, parfois, devoir afficher un niveau de vie qui n’est pas sien pendant les fiançailles. Maison équipée, voiture, habillement de luxe etc. Mais tout ceci n’est qu’une façade souvent montée sous de l’endettement. Il le fait car il veut que ses fiançailles aboutissent au mariage. Montrer sa réalité financière pourrait faire fuir sa dulcinée. Mais je te dis : mieux vaut afficher ta pauvreté et perdre ta fiancée plutôt que mentir pour maintenir les fiançailles. Pareil pour la fiancée, elle est censée apporter les ustensiles de cuisine avec elle. Une coutume locale veut que ce soit donc la famille de la fille qui se charge d’acheter tout ce qui sera utilisé pour la cuisine par les futurs mariés. Mais il arrive que la famille n’ait pas assez de moyens. Dans ce cas, la jeune fiancée va s’endetter ou trouver de l’argent par de voies peu conventionnelles pour éviter la honte à sa famille. Ces démarches viennent retentir souvent dans le mariage et rendent les époux malheureux.

L’abstinence sexuelle. Un autre défi. Pas de sexe avant le mariage. Cette phrase a détruit pourtant beaucoup de probables mariage. Un homme ou une femme, puisque les fiançailles doivent mener au mariage, se retient d’exprimer ses attentes sexuelles. La religion et la société disent qu’il ne faut pas se connaître avant le mariage. Le partenaire ira chercher ailleurs, et déjà avant d’être mariés, les tromperies auront commencé. Ici aussi, mieux vaut dire à son (sa)  fiancé (e) qu’on veut faire l’amour avec elle-même pendant les fiançailles plutôt qu’essayer de faire semblant.

 

Ainsi quel que soit la bonne volonté d’un ou de deux partenaires, il arrive que quelques erreurs commises dans le seul but de maintenir le cap sur le mariage gâchent tout. Évitez les, mariez-vous parce que vous vous aimez, que vous avez accepté l’autre tel qu’il est et que vous vous sentez épanoui auprès de lui. Non parce que vous vous êtes fiancés. Les fiançailles ne sont pas du tout une condamnation à se marier. Mieux vaut arrêter les frais aux fiançailles plutôt que payer des notes déjà mariés.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>