un fermier avec les vaches
(c)shutterstock

La dot élevée : une valorisation de la femme ou plutôt sa chosification ?

On n’en parlera jamais assez, mais la question vaut son pesant d’or : une dot élevée, est-ce une valorisation de la femme ou alors cela la réduit à une chose qu’on achète ? Le terme “dot” désigne un bien, ou ensemble de biens, symbolique que la famille du fiancé donne à celle sa partenaire qui deviendra par la suite son épouse. Depuis quelques temps à Kinshasa et dans toute la RDC, la dot semble avoir migré du cadeau à de l’argent. Et elle devient de plus en plus élevée.

Nous avons interrogé quelques Kinoises pour avoir leurs avis sur ces dots qui se négocient désormais en dollars américains et en gadgets électroménagers dernier cri.

La dot a évolué avec le temps

Il est vrai qu’à la base, la dot se résumait à quelques petits cadeaux matériels. Du vin ou des bêtes et c’était tout. Aujourd’hui, c’est devenu des dollars américains qu’on demande et une liste de matériels comme téléviseur plasma, des fours à micro-ondes ou des chaines stéréo.

Certaines Kinoises défendent cela. « C’est le père qui marie sa fille. », dit-on. Pour certaines femmes, peu importe le montant exigé par le père de la jeune femme, il n’y a aucune intention de la transformer en marchandise. « Je ne vois pas pourquoi il faut intégrer l’idée de marchandise dans cette affaire. La dot résume les efforts, l'investissement et la valeur qu’un parent témoigne pour sa fille. Elle est née, elle a grandi, elle a étudié et certaines filles ont même déjà une stabilité financière. Je trouve normal que le père fixe sa dot et exige un certain montant. », nous a dit Ngoma, devant une table des pommes vertes qu’elle vend.

Abordant dans le même sens, Kembi, une autre femme et mère, estime que la dot actuelle se conforme juste aux réalités du moment : « Autrefois, les parents demandaient le vélo Kinga 4X4 et tant d’autres choses. Je ne trouve pas du mal au fait de demander des choses un peu modernisées telles que l'écran plasma ou un panneau solaire. Voire une somme d’argent au-delà de 2.000 dollars, la société se modernise ! »

Une dot élevée pourrait affecter la relation homme-femme dans le mariage 

Ne nous voilons pas la face. Dans un pays où la majeure partie de la population vit avec moins de 1 dollar par jour, exiger des dots élevées ne peut pas ne pas affecter le jeune homme qui veut se marier.

Odile, femme cambiste au marché central de Kinshasa se souvient : « Quand étions jeunes, la dot n'était que quelques biens qui reflètent la coutume et une somme ne dépassant pas 500 dollars. Aujourd'hui, certaines familles vont jusqu'à demander 3.000 dollars et une liste très complexe. Cela n'est pas une bonne chose. », elle poursuit : « Il y a une vie et d’autres dépenses après le mariage ! »

Christelle Mikandu mariée depuis un an va plus loin : une dot élevée pousserait certains époux à être violents avec leurs épouses : « Il faut aussi dire qu'une dote exorbitante donne à certains ‘’hommes’’ le droit de maltraiter leurs épouses sous prétexte que "na bala yo na mbongo ebele(j'ai payé une grosse facture pour t'avoir). ». Puis elle ajoute que la dot ne devrait pas rembourser toutes les dépenses engagées par les parents pour leur éduquer leur fille. 

Chers parents, votre fille n'est pas à vendre

Debo Kiveka, encadreuse dans un groupe de prière ne soutient pas non plus une dot élevée : « Je ne soutiens pas l'idée de verser une somme très élevée en argent. Cela doit être fixé à un prix abordable qui permettrait même à un vendeur ambulant de pouvoir honorer sa future épouse. Chers parents, votre fille n'est pas à vendre ! »

Ce problème n’est pas que Congolais. Dans plusieurs pays ouest-africains on a même dû fixer légalement le montant de la dot pour éviter ces dérapages.

À l’heure où on parle de la valeur de la femme, de l’égalité des sexes et des droits, les jeunes fiancés devraient aussi être pris en considération. Se marier ne devrait pas être un gouffre financier, c’est une célébration de l’amour de deux personnes !

Et vous, êtes-vous du côté de la marchandise ou de la valorisation de la femme quand une grosse somme est demandée comme dot ? Vous pouvez donner votre avis en commentaire.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>