beaux-parents
(c)Shutterstock

Annoncer ses fiançailles aux parents et aux beaux-parents, comment s’y prendre ?

Nous l’avons dit dans nos précédents articles, passer du copinage aux fiançailles n’est pas la simple affaire de deux amoureux, ici chez nous. Les familles sont aussi consultées. C’est un gage d’équilibre et d’harmonie pour les fiancés, quand les choses ont été bien faites en tenant compte des familles respectives.

Donc quand les tourtereaux décident de passer aux fiançailles, ils doivent l’annoncer d’une manière officielle à leur famille. Mais comment s’y prendre ? Comment éviter de commettre un faux pas ?

Entre tribu, religion et coutume, une gymnastique délicate

Parler à la famille de son/sa conjointe n’est pas chose aisée, c’est une vérité presque universelle. Mais encore plus corsé c’est nous car à chacun sa considération des fiançailles selon sa famille, sa religion, sa tribu etc. Mais une chose est commune à toutes les 450 tribus de la RDC : les fiançailles officielles sont une importante étape pour toutes les familles, toutes les coutumes et traditions, elles le sont autant que le mariage en soi.  

Voici quelques références qui pourraient t’aider si tu veux passer à la phase d’officialisation de ta relation avec ta/ton fiancée/fiancé :

La coutume et la tradition

On peut le faire à la manière de ses traditions. Le code de la famille congolais accorde une grande importance aux coutumes en ce qui concerne le mariage. Article 340 : La forme des fiançailles est réglée par la coutume des fiancés […]

Renseigne-toi sur les préférences des coutumes de ton fiancé ou ta fiancée.

Et d’après une petite enquête que j’ai menée, les coutumes sont presque proches. Il y a par contre quelques petites différences au niveau de la pratique. Dans l’ancien Katanga par exemple, quand une fille veut annoncer à ses parents sa relation amoureuse (donc ses fiançailles), elle doit se munir d’un cadeau que lui aura donné son prétendant. C’est soit une somme (symbolique) d’argent, soit un pagne pour la maman. C’est un signe qui annonce juste qu’il y a un homme qui viendra se présenter bientôt.

La religion

En RDC la religion a une grande influence quand un s’agit du choix du (de la) conjoint(e) et la façon d’annoncer aux parents la personne de son choix. Il y a de ces églises qui veulent que le pasteur ou le père spirituel soit celui qui annonce aux parents de deux familles le choix de leurs enfants. Il peut par exemple appeler les parents des concernés à l’église pour leur en parler.

Je ne sais pas comment cela se passe dans toutes les religions, mais je pense qu’il y a toujours un sage qu’on peut consulter pour qu’il facilite les discussions avec les familles, qu’on soit musulman, chrétien ou orthodoxe.

S’inspirer des aînés et de la famille

On peut calquer la manière d’annoncer son ou sa future partenaire à ses parents et en se référant à ce que les ainés ont fait. Il n’y a aucun mal à cela. Mais, il a aussi de ces parents qui exigent à leurs enfants des manières spécifiques de le faire. Il faut s’y plier alors. Dans beaucoup de cas, l’accent particulier sur la fille.

Le faire à sa manière

Le mariage est l’une de plus belles choses que vit un homme. C’est souvent important de vivre cela à sa façon. Alors si tu veux que les évènements autour de son mariage soient uniques et inoubliables, ne te retiens pas de le faire selon que t’as toujours rêvé le faire.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
jeancy
mer, 07/17/2019 - 10:34 pm
merci bcp pour cette présentation. mais quelle est la durée maximale des fiançailles? est-ce on est contraint d'épouser sa (son) fiancé (e)
Cher ami, aux fréquentations trop courtes correspond une haute probabilité de divorce. Ces liaisons ne permettent pas d'établir des relations apportant une connaissance mutuelle suffisamment mure pour prendre la décision de se marier. D’autre part, des fiançailles trop longues peuvent aussi engendrer une lassitude. Lorsque les fréquentations se prolongent, après avoir atteint un degré de maturité acceptable pour prendre une décision, on perd de vue l'objectif des fiançailles qui n'ont plus leur raison d'être. Je sais que toutes les fiançailles sont différentes, mais presque toutes suivent un processus de développement identique dont voici les principales étapes: 1. étape affective 2. étape des objectifs commun 3. étape de l'engagement.
Claver Ndagijimana
ven, 07/19/2019 - 10:01 am
Quand à ce qui concerne les parents qui refusent par ce que la fille où le garçon est d'un autre tribu que le tien, que faire ? Or on se marie parce-qu'on a trouvé l'Amoir et non parce-qu'on a trouvé le tribu.
chris bayoya
sam, 07/20/2019 - 12:09 pm
cher claver. A ce cas la tradition africaine tranche du côté de l'homme mais aussi au nom dela l'amour tu peux suivre le côté de ta copine. Merci bcp
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>