femme triste

Grossesse Non-Désirée : J’ai choisi d’avorter car je n’étais pas prête !

Foulard mal noué et visage presque déformé par la tristesse, Ange (nom d’emprunt) m’accueille à sa petite table nichée au coin de la rue. La petite marchande vend un peu de tout, et surtout l’un de mes mets favoris, la chikwange. Plusieurs tables sont parsemées çà et là dans mon avenue, mais c’est la sienne qui m’a attirée la première. La tenancière était vive, charmante, très belle avec un large sourire criait “bonjour” au loin. C’est ainsi qu’est née notre petite “amitié”.

Fille d’un père alcoolique et polygame, Ange a abandonné ses études pour son petit commerce afin de subvenir à ses quelques besoins et épauler sa mère. Elle esquisse un semblant de sourire.  En l’observant, je lis sur son visage un désespoir avant de me balancer cette phrase “ J’ai avorté et plusieurs questions me viennent en tête. Moi qui n’a que 19 ans, comment allais-je faire pour prendre soin de cet enfant, je n’avais que ce choix” ?

Je suis la seule en qui ma mère croit. Elle compte sur moi pour prendre en charge certaines dépenses de la maison. Un enfant de plus aurait été une nouvelle charge pour nous” explique-t-elle.

À la question de savoir ce qu’elle compte faire pour ne plus tomber dans le même cycle, Ange envisage s’informer un peu plus sur les méthodes de contraception. J’ai avorté et jusqu’à maintenant je me demande si c’était une bonne idée. Pour ne plus vivre cette dette morale, je ferai de mon mieux pour beaucoup apprendre sur la contraception.

Tout comme Ange, plusieurs femmes recourent à l’avortement parce quelles ne se sentent pas prêtes de devenir mères. Elles tombent enceinte la plus part de temps parce qu’elles ne sont pas suffisamment informées sur la santé sexuelle. Pour ces filles qui sont à l’école, le cours d’éducation à la vie devrait être renforcé surtout sur les risques encourus lors des rapports sexuels non protégés.

Et pour les filles qui n’étudient pas, elles ont droit aux activités de sensibilisation dans leurs quartiers d’autant plus qu’à part la grossesse, il existe également des maladies sexuellement transmissibles, qui malheureusement ne choisissent pas non plus, qu’on soit prêt ou pas! Il est temps de sauver les âmes

 

Des conseils ou services sur la contraception pour éviter une grossesse non désirée ? Rendez-vous au centre MSI sur avenue Lobo 48, quartier Mbamu dans la commune de Limeté (Non loin de Point chaud) ou encore écrivez au numéro Watshapp 0818900022

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>