couple amoureux au lit
(C) Shutterstock

Pourquoi varier les positions lors d’un rapport sexuel ?

Lorsqu’on veut optimiser le moment d’intimité en termes de confort et de plaisir, il importe de savoir comment angler. Chaque couple peut avoir une position d’amour favorite pour atteindre le septième ciel. Cela n’empêche pas cependant de la revisiter pour essayer une autre ou plusieurs autres lors de l’acte sexuel.

Couchés, assis ou débout,  j’en ai recensé pour toi, bien entendu, plus de 120 telles la levrette, l’enclume ou encore le cadenas. Certaines sont juste la variante d’autres. Car, le moindre changement donne lieu à une nouvelle position.

Avant d’aller plus loin,  Il sied de noter  qu’il existe  une position dite traditionnelle qui ne s’apprend  presque pas ; c’est « la position du missionnaire »!  Elle est la plus utilisée.

L’homme dirige le débat en étant au dessus de la femme couchée sur le dos, jambes écartées pour faciliter la pénétration.  Raison pour laquelle, certaines femmes la qualifient d’ailleurs de « macho ». Qu’à cela ne tienne, C’est un parfait corps à corps où les corps de partenaires se touchent.  

4 raisons pour changer les positions lors d’un acte sexuel
Pimenter l’acte sexuel

Le changement d’une position à une autre donne un nouveau gout à l’acte sexuel. Cela ajoute du tonus dans ce partage du plaisir en coupant court la routine d’une position

Raisons médicales

Pour raison médicale, certaines personnes ne peuvent appliquer certaines positions. Particulièrement pour les femmes enceintes, elles ne peuvent plus supporter une position comme celle du missionnaire. La levrette, par exemple,  parait comme une des solutions.

L’orgasme

Ce n’est pas du tout facile d’atteindre l’orgasme qui est le point culminant de la jouissance dans l’acte sexuel surtout pour la femme. Ainsi, pour certaines d’entre elles, jouir devient la conséquence d’une position sexuelle adoptée particulière ou par l’enchainement d’un certain nombre de positions.

L’accommodation

La prise d’une position permet de s’adapter à l’endroit où l’on fait l’amour : sur un mur, sur une chaise, sur un lit, sur le pré, à la plage, assis, debout, courbé,…

Pas toujours facile de changer de position

Néanmoins, dans un couple congolais,  il n’est pas du tout facile de demander à son partenaire de changer de position pour plus d’une raison :

  • La religion : La RD Congo étant un pays à dominance chrétienne, de nombreux fidèles soutiennent que la position correcte et traditionnelle est celle du missionnaire. Toute autre position apparait comme un.
  • L’immoralité : Certaines personnes ont peur de demander de changer de position de peur d’être accusées d’immorales. La personne a peur que son partenaire l’accuse d’être un ou une prostituée. Les positions étant variées, certaines positions sont plus osées que d’autres.

 

Les principales pratiques sexuelles

Les positions ne sont aussi  que des variantes des pratiques sexuelles. Elles partent de la pénétration traditionnelle  par la position du missionnaire à la sodomie en passant par le sexe oral.

La pratique traditionnelle

La tradition  voudrait que l’homme soit au-dessus de la femme, du début à la jouissance.  C’est la position du missionnaire.

Le Kamasutra

Il s’agit d’une multitude des positions sexuelles que pratiquent les amants pour pimenter l’acte sexuel. Alors qu’elles sont pratiquées dans les autres régions depuis des siècles, rien que couples qui avec une certaine  ouverture d’esprit, osent recourir à ces pratiques.

Le sexe oral
  • La fellation: appelée familièrement la pipe  quand l’homme se fait succès son pénis par la femme.
  • Le cunnilingus : variante de la fellation, c’est l’homme qui lèche le clitoris et tout le vagin (ou autre partie sensible du corps)  avec méthode pour ne pas blesser son partenaire.

Quand c’est bien fait, cette pratique procure des sensations extraordinaires. Et quand c’est mal fait, cela devient un objet de gêne. 

La sodomie

La sodomie est un rapport sexuel qui consiste en la pénétration de l’anus ou de la partenaire, généralement avec le pénis ou à l’aide d’un objet remplaçant le pénis comme un godemichet. .

Certaines positions, d’ailleurs sont apparentées à la torture et à l’humiliation.  Il faut savoir dire « non » à une position que ne vous parait pas correcte ou qui vous indispose. Le contraire serait une compromission qui aura des conséquences sur votre moral, votre estime de soi, et respect mutuel dans votre couple.

Pourtant quand on vit en couple, ne pas exprimer son désir est une résiliation qui expose à une vie d’une insatisfaction sexuelle. Il parait ainsi évident qu’il est impératif de s’armer du courage d’en discuter avec son partenaires pour trouver des positions conciliantes. 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>