couple regardant un film
(c)shutterstock

Ne soyez jamais complexés si votre vie sexuelle ne ressemble pas à un porno !

Aujourd'hui, la facilité d'accès aux contenus pornographiques a changé notre perception de l'éducation sexuelle. Au point que certains considèrent que leur vie devrait ressembler à un film porno. Pourtant la réalité est bien différente !

Ils ont vécu heureux sans le porno !

« Je n'avais jamais connu d'hommes avant de me marier à Jérémie. Quand il m'a fait l'amour pour la première fois, c'était très doux avec des paroles qui m'ont fait oublier la peur que j'avais de l'acte sexuel », témoigne Jeanine 72 ans. Cette Congolaise nous confie avoir fait l'amour presque tous les jours avec son mari, sans jamais se lasser. « Nous ne regardions pas de pornographie et mon feu mari était le meilleur. Nos instants au lit étaient adorables », ajoute Jeanine.

Quant à Clément et son épouse Pascasie, ils disent n'avoir jamais eu recours au porno, même après 26 ans de mariage. « Je sais faire plaisir à ma femme, je n'ai pas besoin de ressembler à un pornographe, voyons! », s'insurge Clément. « La sexualité est instinctive, quand on s'aime vraiment, toutes les choses pour connaître une sexualité épanouie viennent de soi, c'est l'amour qui nous les dicte », conclut-il.

Michel, 76 ans, affirme que l'apparition des films porno a apporté plus d'inconvénients que d'avantages. « Avec autant de divorces à notre époque, je me dis que la pornographie qui devrait bonifier la sexualité n'a au final pas apporter grand chose au couple »,  précise-t-il.

Ne diabolisons pas le porno, mais n'en faisons pas le guide de notre sexualité !

Si le porno est beaucoup consommé dans nos societés, un constat doit cependant être fait : nous nous réfugions souvent dans la pornographie à cause de nos frustrations et complexes, de la non-acceptation de notre corps ou à cause de troubles sexuels, affectifs ou d'absence d'opportunités.

La voie de la pornographie n'incarne pas un idéal et nous n'avons pas le droit de nous sentir complexé sans elle. Il ne s'agit pas de diaboliser la pornographie, mais plutôt de ne pas la laisser envahir tout le champ de notre sexualité.

L'information, la prévention et la faculté de discernement reste en la matière d'utiles pré-requis à l'épanouissement sexuel. Il est primordial de répéter encore et toujours que ce qui nous est montré dans des contenus pornographiques n'est pas la réalité. S'y accrocher ne vous procurera pas le bien dont vous avez besoin pour votre sexualité.

La vie sexuelle n'est pas une leçon à apprendre à la lettre, une dictée ou un exercice à maîtriser à travers le porno. C'est une vie simple que nous-même, chacun à sa manière, construisons sainement dans l'amour.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>