masturbation man
(c)shutterstock

Levons le tabou sur la masturbation

La masturbation, cette pratique sexuelle qui consiste à stimuler les parties génitales dans le but d'obtenir ou de donner du plaisir, souffre des plusieurs croyances et préjugés, pour la plupart sombres. Certaines personnes jugent que ce comportement est inapproprié. D'autres vont même jusqu'à dire qu'en pratiquant la masturbation, l'on s'attire des esprits démoniaques.

Il y a tout de même lieu de se poser certaines questions : la masturbation est-t-elle une action malsaine ? Y a-t-il des bonnes raisons de la pratiquer ou comporte-t-elle des bienfaits ? Peut-elle devenir une addiction ?

Une initiation à la vie sexuelle tant chez les hommes que chez les femmes

Une proportion considérable d'hommes et des femmes a déjà fait recours à la masturbation. Plusieurs études indiquent qu'un pourcentage allant de 70 à 90% démontrent un grand nombre des personnes pratiquant la masturbation. Cette pratique en soi se révèle être normale surtout chez les jeunes adolescents en période de la puberté. C'est une pratique qui leur permet de découvrir leur sexualité. Certaines filles découvrent même leur premier orgasme en se masturbant. Cette pratique sexuelle leur permet d'apprivoiser leurs organes génitaux, de découvrir leurs zones érogènes et de mieux les gérer. Pour les garçons comme pour les filles, la masturbation est considérée comme une phase d'initiation pour la vie sexuelle, une occasion de découverte de soi. A l'âge adulte, elle permettrait de rester en contact avec sa propre sexualité, se retrouver dans son intimité et apprendre à se donner du plaisir en augmentant son potentiel de développement et d'épanouissement érotique.

Regorgeant pourtant des bienfaits...

La masturbation n'est pas une pratique malsaine ou démoniaque tel que plusieurs se construisent des tabous autour d'elle. Astrid Kisonya, médecin sexologue parle des vertus que comportent le plaisir solitaire issu de la masturbation :

  • Elle réduit le stress : pendant les caresses intimes, le cerveau libère de la dopamine (un neurotransmetteur qui active la zone du plaisir dans le cerveau). Si la séance se poursuit jusqu'à l'orgasme, le niveau d'endorphine libéré permet un sentiment de bien-être instantané. La prolactine vous permettrait ensuite de plonger dans un état de sommeil ou alors de détente assurée.
  • Un agrément de la sexualité : plus d'un pensent que la masturbation n'est qu'une affaire individuelle. Alors qu'il y a des grands avantages à le faire avec son/sa partenaire. Dans ce cas, elle devient une belle occasion pour indiquer à l'autre ce qui vous fait le plus plaisir, de varier le rythme des relations sexuelles, d'atteindre l'orgasme et ainsi partager plus d'intimité.
  • Elle favorise une bonne santé : une bonne santé physique, psychique, la masturbation permet la libération de certaines hormones favorisant la relaxation, le bien-être et comporte des propriétés analgésiques.  Cette pratique sexuelle augmenterait la quantité d'œstrogènes qui se révèlent être un bon remède contre les troubles cardiaques et aiderait également à diminuer momentanément la pression sanguine.

Toute fois l'excès de masturbation conduit à une addiction sexuelle qui peut virer à la maladie et affecter la vie sociale quand la personne qui la pratique ne peut pas s'en passer. Normale quand l'abus de toute chose peut toujours nuire.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>