coule glamour
(c)shutterstock

Le Kâma-Sûtra expliqué pour les nuls

« KAMASUTRA », vous en avez entendu parler dans une chanson ? Vous l’avez lu dans un roman ? Ou vos amis ne cessent d’en parler dans le groupe ? Vous vous demandez si c’est une personne, un instrument ou un stimulant ? Personne ne veut vous en dire plus. Nous nous sommes décidés de vous donner les informations nécessaires en ce qui concerne le KAMASUTRA. Découvrons-le ensemble !

Commençons par le commencement.

Le Kâma-Sûtra est un texte sanscrit écrit au 4em siècle, à l’origine il a été rédigé par le brahmane Mallagana Vatsyayana qui aurait vécu en inde au 4e siècle environ. Le Kâma-Sûtra devait servir à l’apprentissage de l’amour. Au fil du temps, le Kâma-Sûtra a été décoré d’enluminures et d’illustrations. Au 19e  siècle, pendant l’occupation de l’inde par l’empire britannique, Sir Richard Burton fait traduire et imprimer en petites quantités le Kâma-Sûtra en version anglaise. La version anglaise a ensuite été traduite en français par Isidore Lisieux. Petit à petit, les éditions se sont multipliées, avec des nouvelles illustrations.

Que contient l’ouvrage ?

Contrairement à ce que tout le monde pense, le « Kâma-Sûtra » ne contient seulement pas les positions sexuelles. Il est composé de sept parties :

  • « Les trois but de la vie »: il décrit d’abord le rôle social de l’amour
  • « Les conseils de bon sens »
  • « Les comportements du citadin » 
  • « Le choix d’une épouse » : cette partie détaille la manière de bien choisir son ou sa partenaire avant de s’unir à elle ou à lui.
  • « Les devoirs et privilèges d’une épouse » : cette partie elle, est spéciale pour les femmes, elle décrit comment tenir sa maison, être une bonne épouse.
  • « Les courtisanes » : est à l’usage des courtisanes. Cette partie de l’ouvrage répond aux questions du genre ; comment séduire un homme ?
  • « Les méthodes occultes » : cette partie propose quelques recettes, portions nécessaires pour améliorer la performance sexuelle.

Sur le plan sexuel, le livre donne des conseils à toutes les femmes et aux couples. Il souligne que les hommes ne sont pas tenus à la seule pénétration, mais ils doivent aussi maitriser les baisers et le caresses.

Quelques positions du Kâma-Sûtra.

Au total le Kâma-Sûtra contient 64 positions bien décrites et illustrées, en voici trois les plus populaires ;

  • La position de la cuillère : Allongée sur le côté, les jambes légèrement repliées, collées à celles de son partenaire, cette position est idéale pour une femme enceinte, une personne en surpoids, ou encore quand on est fatigué.

 

  • La position du lotus : l’homme assis à califourchon par terre, sur le lit ou sur un coussin et la femme est assise sur ses cuisses, entourant son buste avec ses jambes.

 

  • Le Par-dessus la jambe : ici la femme est allongée, elle glisse une jambe sur l’épaule de son partenaire. L’homme est agenouillé et la pénètre en tenant d’une main la cheville de la jambe dressée, et de l’autre le genou de sa partenaire. De ses mains libres, la femme peut facilement caresser son partenaire. Cette position est surnommée «le miroir de l’intimité » car elle permet le contact face contre face.

Cependant le Kâma-Sûtra ne doit pas être pris comme un guide pratique universel ou toutes les positions peuvent être reproduites ! En tout cas pour certaines, il y a risque de torsion acrobatique du pénis ou d’autres déboitages divers. Il est d’avantage un ouvrage érotique qui inspire, donne des idées ou fait fantasmer.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>