produits aphrodisiaques
(c)shutterstock

Ankoro, boma mama, mata kita : faut-il recourir aux aphrodisiaques pour être un #VraiMobali ?

La virilité, du latin virilis (homme), est la puissance sexuelle de l’homme, sa vigueur et sa capacité à procréer. Elle est aussi l’ensemble des attributs et caractères physiques et mentaux de l’homme. Et pour un nombre incalculable d’hommes, la virilité s’articule autour de trois aspects : - La dureté de leur penis: une bonne érection et qui se maintient dans le temps - La longueur et/ou la largeur du penis et, - La capacité à ne pas vite ejaculer.

Ils recourent alors souvent aux aphrodisiaques pour renforcer la capacité d’un de ses aspects car ils ne peuvent s’empêcher de penser malencontreusement, qu’il en va de leur honneur et estime. Mais faut-il obligatoirement recourir à des aphrodisiaques pour assurer sa virilité?

« Les hommes qui se croient faibles… sont sujets de moquerie »

Plusieurs psychologues s’accordent sur le fait que la prise des aphrodisiaques peut être liée à la psychologie même de l’individu. « Je pense qu'il y a plusieurs raisons qu'on peut donner à  cela. » Commente le psychologue Elie. « Pour confirmer leur virilité, les hommes qui se sentent ou se croient sexuellement faibles sont à  la merci des femmes et sont sujets à des moqueries. Celles-ci les enfoncent dans leurs situations et les frustrent. Il est donc clair que la cause de la faiblesse sexuelle peut-être organique  et/ou psychique. C’est pourquoi il arrive souvent que la prise des aphrodisiaques ne résolve rien ».

Pour ce psychologue, les femmes devraient encourager les hommes le plus souvent possible. Leur dire qu’ils sont mieux comme ils sont et qu’ils font du bon « boulot », sexuellement parlant. Cela permettrait à ces hommes d’avoir confiance en eux, satisfaits de leurs organes genitaux et enrayerait la peur de ne pas être à la hauteur. Et ces encouragements couplés des louanges pourront suffire à assurer leur virilité. Mais si le problème persiste, après dialogue au sein du couple et/ou avec un psychologue, un rendez-vous auprès d’un gynécologue ne ferait pas du mal non plus. Et ce sera pour échanger autour de la nécessité ou non de la prise des aphrodisiaques.

« La fréquence élevée des rapports sexuels  contribue … assurer la virilité »

Pour le Docteur Mathieu Ndaliko, la problématique a trait généralement à la satisfaction personnelle et à la perception de la partenaire. « Si l’homme lui-même trouve que son sexe est frêle, court, qu’il n’a pas une bonne erection et ejacule vite, il sera tenté de chercher des solutions à gauche et à droite. Et il arrive que ce soit les femmes elles-mêmes qui recourent à certaines substances, boissons aphrodisiaques, pas pour elles, mais pour leurs partenaires. » Pour assurer la virilité, le docteur Mathieu suggère de commencer par d’autres solutions avant de recourir aux aphrodisiaques naturels.

« La fréquence élevée des rapports sexuels  contribue au renforcement de la fonction et à assurer la virilité. C’est comme un boxeur ou un footballeur qui s’entraîne chaque jour, ses performances ne font que s’améliorer! ». Il faut donc avoir des rapports sexuels aussi souvent que possible car il n’y a pas de restriction. Mais poursuit le docteur,  « le penis ne doit pas rester en erection toute la nuit ! Après l’ejaculation, signe de sa satisfaction, il s’affaisse et dort! Ce temps de latence pour qu’il se relève encore dépend d’un individu à l’autre, mais s’il doit rester éternellement debout toute la nuit c’est n’est plus une virilité normale, mais une maladie, le PRIAPISME”.

Pour conclure, il souligne que si après la consultation auprès d’un expert dans le domaine, le problème de virilité est bel est bien confirmé, que pour assurer sa virilité, il faudra privilégier les aphrodisiaques naturels : “ Parmi des aliments et aphrodisiaques naturels, il y a le gingembre (tangawisi) qui circule à Kinshasa dans des bouteilles avec le nom de Kisi ya mukongo. Il y a aussi les ginsengs, maca, les épices en général,…et les fruits de mer. Donc les  huîtres ne symbolisent pas seulement le luxe, elles sont aussi l'incarnation du désir, du plaisir et de la puissance sexuelle…”

En définitive, la virilité est un résultat total et global. Tout est lié à la physionomie et au psychique de l’homme. Pour l’assurer, il faudra être sûr de prendre en compte ces deux aspects essentiels. La prolifération des aphrodisiaques ou mieux le recours abusif à ces produits traduit malheureusement un malaise dans la société.

À part les questions psycho-physionomiques, pour assurer la virilité, il faudra aussi penser au régime alimentaire mais aussi éviter le stress ! En effet, à toute décharge de catécholamines (adrénaline, dopamine,…), les organes non essentiels ne reçoivent pas de sang, et le tout premier parmi les non essentiels pour la survie en cas de danger c’est le sexe! Il a même tendance à rentrer dans le ventre en cas de danger! Donc la règle numéro un pour assurer sa virilité est : RESTEZ ZEN !

 

Pour cette campagne, Amour Afrique Congo a besoin de votre aide : pour vous, c'est qui un #VraiMobali ? Répondez à notre sondage ! Image retirée. ​ https://surveyr.datacoll.nl/hlyiampylw?l=en

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>