amour
(c)Shutterstock

5 Congolaises racontent leurs meilleures expériences sexuelles

Indélébile. C’est l’adjectif qui convient pour certaines expériences sexuelles uniques qui restent gravées dans nos mémoires. Faire l’amour, toutes les fois ne se ressemblent pas. Mais il y a toujours une fois, qui surpasse toutes les autres. Quelques Congolaises se sont livrées à nous, et nous ont partagé leurs meilleures parties des jambes en l’air. Chers messieurs et chères dames, préparez-vous, ceci pourrait vous inspirer pour pimenter votre vie sexuelle.

Aujourd'hui, nous vous amenons quelques témoignages des kinoises à propos de ce moment « le plus fou ». Pour certaines le meilleur moment fut pendant les préliminaires. D’autres c’est l’expérimentation d’une nouvelle position. D’autres c’est l’environnement : musique qui jouait, le parfum de la chambre ou encore le temps qu’il faisait, qui rend une de leurs expériences, inoubliable.

  • Sous la pluie… seuls au monde

La première fois n’est pas toujours celle dont une fille garde le meilleur souvenir. Pourtant, c’est le cas pour Okoto et la jeune Kambamba.

Okoto a 24 ans cette année. Sa plus belle expérience s’est déroulée sous une journée pluvieuse : « Cela remonte à 2016. J’ai vécu cette expérience avec mon premier homme. Il avait mis une belle mélodie dans son téléphone. Et nous nous sommes laissés emballés par la musique...C'était magnifique ! », confie-t-elle.

Kabamba, infirmière se souvient aussi de sa première fois comme sa meilleure expérience sexuelle. « J'avais 18 ans à cette époque. Je venais à peine d’avoir mon bac (diplôme d’Etat). C’est lui qui m’a déflorée. Dans mes souvenirs je garde ses caresses romantiques, cette chaleur de faire l'amour la première fois, avec un homme qui t’aime vraiment. », confie-elle. Elle n’a jamais pu oublier.

  • Après la pluie le beau temps, après une déception son meilleur coup !

On conseille souvent qu’après une déception, il faut mettre du temps avant de s’engager à nouveau. Cette étape permet de se reconstruire, évite d’enchainer les déceptions et permet aussi de grandir. Cependant, l’histoire de Mujinga a renversé la donne. « Je sortais d’une grande déception amoureuse. Je me demandais si je pouvais trouver une autre personne qui me ferait  l’amour aussi bien que mon premier homme, celui qui m’avait déçue. J’étais émotionnellement perdue, j’avais quitté la maison de mes parents pour habiter avec mes cousines, se rappelle-t-elle. J’ai entamé une nouvelle relation. Puis un week-end, un voisin, avec qui on a grandit, m’invita au restaurant.  Après  il m’a emmenée dans un cadre très calme et voilà, on venait de faire l’amour...C’était juste magique ! », raconte Mujinga

  • Il y a celles qui vivent leur meilleure expérience tous les jours

C’est le cas de Ngizulu qui nous a aussi partagé son expérience. Elle aime toutes les étapes du rapport sexuel. Des préliminaires à la pénétration et différentes positions. « Ma plus belle expérience sexuelle se passe jour après jour, chaque jour. Ce n'est ni ce que j'ai vécu avant, mais ce que je vis présentement avec mon amant. », explique-t-elle.

  • Une douleur délicieuse ? 

Kaseka est de nature très douce, jeune femme brune, étudiante de 1èr licence dans une université de Kinshasa. Elle raconte : « Ma meilleure expérience, C’est avec le deuxième homme qui m’a connue. Nous nous rencontré dans une soirée de projection de films à la halle de la Gombe. Nous avons fait connaissance. Un jour, au mois d’octobre de l’année passée, il m’a invité chez lui. Nous avons passé une belle journée. Au moment de partir, il m’a demandé de l’embrasser. Le plaisir était si fort que nous avons fini par faire l’amour. Je n’avais jamais eu une douleur aussi forte, mélangée de plaisir. Je pleurais et gemissais en même temps. »

Malheureusement, en Novembre, son partenaire ira en mission pour le compte d’une banque.

Et vous ? Quel est votre plus beau souvenir ?

 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>