Médecin dans la pharmacie
(c)shutterstock

Où trouver conseil pour une contraception sûre en RDC ?

Marié ou non, beaucoup ont des difficultés dans l'accès à l’éducation et à l’information sur les moyens de contraception adéquate. Pourtant, l'accès aux informations concernant celle-ci permet d'une part au couple d'assurer leur bien-être en limitant le nombre d'enfants à élever ainsi que les charges à supporter. D'autres parts, elle réduit le niveau du risque de grossesse non désirée chez la jeune fille et surtout le nombre d’avortements clandestin.

En République Démocratique du Congo, les hôpitaux, les cliniques prénatales et les postes sanitaires sont les premiers endroits vers où courir lorsqu'on veut s'informer sur une contraception sûre. À travers le service de consultation auprès de médecin gynécologue, la femme ou le couple peut alors recevoir toutes les informations nécessaires pouvant l'aider à réduire sa probabilité de concevoir et même éviter toute fécondation. Toujours à l'hôpital, l'on peut s'informer aussi auprès de sages femmes et même lors des consultations prénatales (CPN).

Parmi les organisations non gouvernementales ou associations sans but lucratif, il existe celles qui s'occupent de la santé sexuelle et reproductive ( Afya mama,  Ipas RDC , dkt RDC, etc) chez qui obtenir les réponses concernant le planning familial lors de multiples activités de sensibilisation et de descente sur terrain qu'elle organise serait encore une démarche encourageante.

En plus des hôpitaux et des ONG, il y a internet. Internet est un puissant canal de communication. De nos jours, ce nouveau media se voit être le plus utilisé pour l'acquisition de certaines connaissances. Toutes fois, il est important de savoir sur quel site se renseigner car la qualité de l'information reçue dépend de sa source.

À travers son site internet, Amour Afrique Congo dispose de toutes les informations nécessaires sur les méthodes contraceptives.

Retenons ici qu'une bonne contraception est surtout celle qui vous convient personnellement d'où l'importance de discuter avec un médecin, un gynéco ou une sage-femme, qui orientera votre choix par rapport à  la méthode la mieux adaptée à votre organisme.

En République Démocratique du Congo, les hôpitaux, les cliniques prénatales et les postes sanitaires sont les premiers endroits vers où courir lorsqu'on veut s'informer sur une contraception sûre. À travers le service de consultation auprès de médecin gynécologue, la femme ou le couple peut alors recevoir toutes les informations nécessaires pouvant l'aider à réduire sa probabilité de concevoir et même éviter toute fécondation. Toujours à l'hôpital, l'on peut s'informer aussi auprès de sages femmes et même lors des consultations prénatales (CPN).

Parmi les organisations non gouvernementales ou associations sans but lucratif, il existe celles qui s'occupent de la santé sexuelle et reproductive ( Afya mama,  Ipas RDC , dkt RDC, etc) chez qui obtenir les réponses concernant le planning familial lors de multiples activités de sensibilisation et de descente sur terrain qu'elle organise serait encore une démarche encourageante.

En plus des hôpitaux et des ONG, il y a internet. Internet est un puissant canal de communication. De nos jours, ce nouveau media se voit être le plus utilisé pour l'acquisition de certaines connaissances. Toutes fois, il est important de savoir sur quel site se renseigner car la qualité de l'information reçue dépend de sa source.

À travers son site internet, Amour Afrique Congo dispose de toutes les informations nécessaires sur les méthodes contraceptives.

Retenons ici qu'une bonne contraception est surtout celle qui vous convient personnellement d'où l'importance de discuter avec un médecin, un gynéco ou une sage-femme, qui orientera votre choix par rapport à  la méthode la mieux adaptée à votre organisme.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>