Pilule et préservatifs
(C) Shutterstock

Coûts et méthodes de contraception moderne disponibles en RDC

Le taux d’utilisation de contraceptions modernes en Rdc demeure encore faible. N’empêche, de nombreuses méthodes contraceptives sont bel et bien disponibles dans la plupart des pharmacies et hôpitaux du pays.

Si toutes te permettent d’éviter une grossesse non désirée, elles ne te protègent pas forcément des infections sexuellement transmissibles ou du vih/sida à l’exception des préservatifs masculins et féminins.

Pour en choisir une parmi les plus courantes au Congo Kinshasa, la première étape consiste à aborder la question avec ton ou ta partenaire, dans le cas où tu en as, bien entendu. Puis, il faudra en discuter, à tout prix, avec un-e professionnel-le de santé ou un agent  communautaire formé dans la planification qui t’aidera à choisir la méthode la mieux adaptée à ton corps.

Quelles sont les méthodes courantes en RDC ?
Le préservatif masculin

D’emblée, lorsqu’on parle méthode de contraception, le préservatif masculin est sans doute la première qui nous vient à l’esprit.

Bien utilisé, le préservatif masculin t’évite d’une part une grossesse inattendue et t’offre d’autre part, une excellente protection contre les infections sexuellement transmissibles et le vih.

Quand bien même il présente un risque de glissement ou de déchirure, le préservatif masculin reste de nos jours l’une des méthodes de contraception accessible à toutes les bourses. Son prix varie entre 100 et 500 franc congolais soit moins d’un dollars américain.

Le préservatif féminin

Il présente de près les mêmes avantages que son homo masculin entre autres :

  • Ne perturbe pas le système hormonal ou la durée du cycle
  • Offre la possibilité d’utilisation même en période d’allaitement.

Son avantage spécifique est :

  • adaptation facile à l’anatomie du vagin.

Et pour certains, il offrirait une plus grande sensibilité pendant les rapports sexuels.

Son prix selon que l’on se retrouve dans la partie Est ou Ouest de la Rdc est compris entre 2000 et 3000 franc congolais soit 1.9 dollars américains. Mais ce n’est pas son coût qui le rend moins sollicité. Les raisons sont les suivantes :

  • S’insère parfois difficilement dans le vagin (il faut avoir la technique du port)
  • Il est nécessaire de le tenir au moment de la pénétration.
  • L’anneau extérieur peut être embarrassant pour certaines femmes ou s’avérer gênant pour certains préliminaires.
La pilule

Elles sont de plusieurs marques et se présentent toutes en forme de comprimés dans une plaquette de 21 à 28 comprimés. Tu peux t’en a procuré dans une pharmacie en déboursant entre 500 et 2000 francs congolais, soit à peu près 1.2 dollars américains.

Comment utiliser la pilule ?

L’avis d’un-e professionnel-le de la santé est nécessaire avant de te décider d’en choisir une parmi les marques existantes.

Tu peux démarrer la prise de la pilule n’importe quel jour du cycle dès lors qu’il est établi que tu n’es pas enceinte. Mais l’idéal serait  de démarrer dans les 5 premiers jours de l’apparition des règles. Après ce délai, il faut utiliser une méthode d’appoint (condom) ou s’abstenir pendant le 7 jours qui suivent.

Tu en prendras un par jour à heure régulière que tu auras choisi de ton propre gré, jusqu’à la fin de la plaquette. Le professionnel de la santé t’indiquera la notice pour la suite.

Mais en cas d’oubli, que faire ?

S’il s’agit de la pilule minidosée, seul progestérone, appelée POP :

  • Si l’oubli est inférieur ou égal à 3 heures, tu peux prendre immédiatement le comprimé oublié et continuer la plaquette. Dans ce cas, tu ne cours aucun risque de tomber enceinte.
  • Mais si tu te rappelle seulement 3 heures après que tu aurais dû prendre une pilule,  le moyen de rattrapage existe certes mais tu cours en ce moment là le risque de tomber enceinte. Pour ce faire, il te faudra recourir aux préservatifs féminins ou masculins ou t’abstenir des relations sexuelles dans le 7 jours qui viennent.

S’il s’agit de la pilule combinée, œstrogène et progestérone, appelée COC :

  • Si l’oubli est d’une ou deux pilules, tu peux prendre immédiatement le comprimé oublié et continuer la plaquette. Tu ne cours aucun risque de tomber enceinte.
  • Par contre, si  l’oubli est de 3 pilules, possible que tu tombes enceinte.  Il te faudra prendre immédiatement la pilule et recourir aux préservatifs féminins ou masculins ou s’abstenir des rapports sexuels pendant les 7 jours qui suivent.

Dans le cas où tu as connu un rapport sexuel non protégé au cours de 5 jours avant l’oubli, il est recommandé de prendre une contraception d’urgence.

Contraception d’urgence ou pilule du lendemain

Comme son nom l’indique, c’est vraiment à prendre en cas d’urgence. Je t’en donne trois illustrations outre celle évoquée dans les lignes ci-dessus:

  • Un préservatif qui se déchire,
  • Pas de contraception, ou pire
  • Un viol

Le levonorgestrel et ellaone sont efficaces endéans 5 jours après le rapport sexuel non ou mal protégé. Plutôt est prise la pilule, plus elle est efficace.

Injectables (Depo Provera, Noristerat)

C’est une contraception progestative administrée par injection intramusculaire entre le 1er et le 5ème jour des règles. Selon le produit, les injections suivantes auront lieu 8 à 12 semaines après. Efficace en 24 heures, cette méthode est invisible et discrète.

L’implant

Bâtonnet cylindrique de 4 cm de longueur et 2 mm de diamètre. Grâce à cette taille similaire à celle d’une allumette, l’implant s’insère au bout de quelques minutes par un-e professionnel-le de santé sous la peau du bras sous anesthésie locale. 

Il devient dès lors invisible et inodore. Son efficacité est de 5 ans pour norplant et jadelle ; et 3 ans pour implanon Nxt. Il peut être retiré à tout moment par un médecin ; l’effet contraceptif cessant environ trois semaines plus tard.

Rare dans nos pharmacies, il te faudra entre 3 et 12 dollars américains selon qu’il s’agit de la marque implanon, jadelle ou encore norplant.

Stérilet/DIU (Copper T 230A, TCu 380)

Presque invisible dans les rayons de pharmacies au Congo Kinshasa, le stérilet est un dispositif contraceptif, en forme de "T" qui mesure 3.5 cm de long. Comme l’implant, seul-e un-e professionnel-le de santé a le droit de l’insérer dans l'utérus. Il en existe deux types : le DIU au cuivre et le DIU hormonal.

Ligature des trompes et la Vasectomie (stérilisation masculine)

Tu veux ne plus tomber enceinte pour le reste de ta vie ? C’est possible. La contraception définitive par stérilisation est possible autant chez la femme (ligature des trompes) que chez l’homme (vasectomie). 

La chirurgie sera faite de manière à empêcher le contact entre l’ovule et les spermatozoïdes.

Aperçu méthodes de contraception disponibles à Kinshasa, Beni et Goma
Aperçu méthodes de contraception disponibles à Kinshasa, Beni et Goma
(c) Love Matters
*Les prix sont basés sur une enquête effectuée sur place début 2019. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des informations supplémentaires ou différentes !
Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>