les contraceptifs
(c)shutterstock

Contraception : découvrez 8 méthodes pour éviter des grossesses non désirées

Vous avez lu, hier, sur notre site les mauvaises méthodes qu’on pensait contraceptives. Elles n’ont aucune efficacité et peuvent nuire terriblement à la santé des jeunes filles. Pourtant ce sont des idées très répandues. Nous vous proposons, dans cet article, 8 méthodes qui ont été éprouvées scientifiquement. Mais, comme tout traitement, il y a toujours des effets secondaire liés. D’où la nécessité de toujours discuter avec son gynécologue pour décider de la meilleure méthode.

De nos jours, il existe un très large éventail de méthodes contraceptives qui permettent de planifier les naissances, les espacer et se prémunir contre les grossesses non désirées et les conséquences néfastes qui peuvent s’y rattacher. Les méthodes contraceptives peuvent être réparties en trois types  « Contraception hormonale » ; « Contraception mécanique » ; « Contraception par stérilisation ».

Découvrez les informations sur quelques méthodes contraceptives qui peuvent vous être utiles.

 

La contraception hormonale

Elle est dédiée exclusivement aux femmes, elle consiste à bloquer leur cycle menstruel afin d’empêcher l’ovulation, tout en rendant la paroi de utérine peu accueillante ou épaissir la glaire cervicale, ce qui complique le passage des spermatozoïdes. Différents moyens sont utilisés pour ce faire, citons entre autres :

  • La pilule contraceptive

C’est l’une des méthodes de contraception les plus répandues. Son efficacité est très grande, à condition de la prendre correctement et sans oubli. Mais attention la pilule ne convient pas à toutes les femmes, sa prise nécessite une prescription et une vérification des antécédents médicaux et familiaux car elle peut entraîner des effets secondaires légers ou plus graves selon le cas. Elle ne doit pas être confondue avec la pilule du lendemain qui est disponible sans prescription médicale et s’utilise en cas d’urgence après un rapport sexuel non protégé.

  • Le stérilet hormonal

Aussi appelé DIU (dispositif intra utérin) hormonal, il protège efficacement contre une grossesse non désirée pendant 3 à 5 ans, c’est une petite tige de plastique souple que le gynécologue pose dans l’utérus de la patiente et qui libère à dose régulière un progestatif.

Le stérilet hormonal permet de diminuer les douleurs et l’abondance des règles, il entraine chez certaines femmes la disparition totale des règles, chez d’autres par contre, s’observe de petites pertes de sang hors période de règles, ce qu’on appelle le spotting.

  • L’implant contraceptif

Il s’agit d’un implant sous-cutané en forme de petit bâtonnet souple que l’on pose dans le haut du bras et qui peut être retiré à tout moment par le médecin. Très efficace, l’implant diffuse à petite dose un progestatif durant 3 ans.

Parmi ses inconvénients rapportés, l’on cite le spotting, une prise de poids et une cicatrice parfois inesthétique après le retrait. Il y a aussi le risque que ce dispositif migre avec le sang vers d’autres organes. Actuellement plusieurs cas sont en procès en France où ces dispositifs se sont retrouvés dans les poumons des patientes.

 

La contraception mécanique 

Cette catégorie renferme différentes méthodes contraceptives qui consistent à faire barrière entre les spermatozoïdes et l’ovule. Certaines d’entre elles protègent contre les IST.

  • Le préservatif Masculin et Féminin

Correctement utilisé, le préservatif protège à la fois des grossesses non désirées et des Infections Sexuellement Transmissibles.

Le préservatif s’achète sans ordonnance, en pharmacie et dans de nombreux endroits comme les grandes surfaces. Bien que présentant les mêmes avantages que son équivalent masculin, le préservatif féminin demeure  néanmoins très peu connu et moins employé.

  • Le stérilet au cuivre

Le stérilet au cuivre agit localement sur la paroi utérine et inactive les spermatozoïdes. Il protège efficacement contre les grossesses non désirées pendant 3 à 10 ans environ et eut être retiré à tout moment par le médecin.

  • Le Diaphragme

C’est un petit capuchon en silicone qui va bloquer le passage des spermatozoïdes une fois placé contre le col de l’utérus. Le diaphragme n’offre pas une protection très efficace contre les grossesses non désirées.

 

La contraception par stérilisation

  • La vasectomie 

C’est une méthode de contraception masculine consistant à barrer la route des spermatozoïdes en sectionnant les canaux déférents.

  • La stérilisation féminine

C’est un moyen d’empêcher une grossesse en bloquant le passage de l’ovule dans les trompes de Fallope soit par la ligature des trompes ou par la pose d’implant pour le boucher.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>