Médecin avec sa Patiente

#ChoixNanga Conseil du médecin : Implant ou DIU, quand et comment utiliser cette méthode contraceptive

By Dan Ntumba février 11, 04:04 pm
Comme nous l’avons souligné dans nos précédents articles, l’implant contraceptif est l’une des méthodes contraceptives hormonales les plus efficaces. Nous avons rencontré le docteur Patrick ILUNGA, médecin à l’Hôpital général de référence de KINTAMBO dans la ville province de Kinshasa. Ce dernier donne ici des conseils sur l’utilisation de l’implant.

Une fois posé à la face interne du bras, l’implant libère de manière continue, et cela durant 3 ans, un progestatif appelé étonogestrel.

Comment agit ce progestatif ?

  1. Il va agir en empêchant l’ovulation ;
  2. En épaississant la glaire cervicale qui limite ainsi le passage de spermatozoïde dans la voie génitale féminine ;
  3. Il va amincir la muqueuse utérine qui ne pourra plus fixer un éventuel œuf c’est-à-dire après fécondation probable.

Les contre-indications                                

En cas de phlébite qui est une inflammation de la veine, d’embolie pulmonaire, d’une tumeur sensible aux hormones sexuelles, d’hémorragie génitale non expliquée ou en cas d’une maladie grave du foie, il est interdit de pratiquer cette méthode contraceptive.

Par contre, ce dispositif s’adresse à certaines femmes ayant une intolérance au contraceptif oestroprogestatif, ayant une intolérance au stérilet et celles qui n’aiment pas la prise quotidienne d’une pilule.

Marche-t-il à 100% ?

L’efficacité de l’implant est estimée théoriquement de 99,9%, parce qu’il n’existe pas de méthode contraceptive sure a 100%.

Mais il existe de médicaments qui peuvent rendre ce dispositif moins puissant notamment les antiépileptiques ou l’anti tuberculose.

Quels sont ses avantages ?

L’implant a plusieurs avantages, entre autres la simplicité et la longue durée d’action.

Avec l’implant y a la discrétion et le confort. Sa pose et son retrait est facile.

Quels sont donc les effets indésirables ?

Il existe plusieurs notamment :

  •  La modification du cycle menstruel (Sachant l’absence d’une règle pendant 3 ans) ;
  • Des règles irrégulières ou moins fréquentes ;
  • Des règles beaucoup plus courtes ou longue ;
  • Une prise de poids ;
  • L’acné ;

Ce ne sont pas toutes les femmes qui ressentent ces effets indésirables. Cela dépend d’une femme à une autre.

Toute femme en âge de procréation en dehors de toute contre-indication peut bénéficier d’une pose d’un implant par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sagefemme formée.

 

Pour des conseils sur la contraception, dirigez-vous au Centre MSI RDC sur 48, avenue Lobo, quartier Mbamu, Kingabwa Point chaud, Limeté à Kinshasa ou écrivez au numéro wasthapp +243 818 900 022

 

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>