paquet des contraceptifs
(c)shutterstock

Bon à savoir : quelques effets secondaires de la contraception

Toute la semaine sur notre site internet nous avons parlé de la contraception. Entre les fausses méthodes qu’il faut éviter, et les fausses croyances, nous vous avons présenté les méthodes sécures pour éviter de tomber enceinte. Mais attention, de même qu’aucune méthode, à part l’abstinence totale, n’est 100% efficace, il y a aussi des effets secondaires pour chaque méthode de contraception.

S’envoyer en l’air, s’aimer, faire des galipettes, en tout cas les rapports sexuels permettent aussi de cimenter l’amour entre deux partenaires. Mais pendant qu’ils le font, un enfant n’est pas toujours désiré, c’est là que la contraception intervient ! Mais il faut en savoir aussi les conséquences :

Le préservatif féminin : ouch, ça coince !

Ce dispositif est réputé pour ce qui est de barrer le contact direct entre deux partenaires en plein acte sexuel et empêche la transmission des IST. Selon Dr Awazi, il existe des inconvénients déjà enregistrés à l’utilisation de cet objet. « Il peut rester coincé dans le vagin de la femme et le retirer implique de bonnes techniques médicales si non la victime peut connaitre des graves complications. » mais aussi, « il existe des personnes allergiques au latex, la matière qui compose le condom, ils peuvent connaitre des réactions graves. ».  Dans d’autres cas, il peut glisser ou se déchirer et ne pas empêcher une grossesse.

La contraception hormonale (pilule S, pilules sur le long terme etc.)

La pilule du lendemain, à base de progestérone est fréquemment ingurgitée par les femmes, mariées ou célibataires avec comme effet d’affaiblir la puissance des spermatozoïdes à féconder un ovule. Il y a aussi la prise sur une longue durée de la pilule. Selon plusieurs recherches, la contraception hormonale pourrait avoir comme effet d’amincir et de fragiliser l’endomètre. Certes, les spécialistes dans le domaine de santé témoignent leur efficacité à 97% mais cette pilule a des effets secondaires sur la santé de la femme. Les réactions de ces produits dépendent de la sensibilité de chaque organisme.  Il y en a chez qui ces produits peuvent provoquer les douleurs des seins, des saignements (spotting), le cancer du col de l’utérus, des maux de tête, la baisse de la libido, les troubles d'humeur et peut provoquer l’hypercoagulabilité du sang et la femme peut précocement développer l’hypertension artérielle, dans le cadre général, cycle menstruel est toujours perturbé et la femme pourrait prendre du poids.

Dispositif intra-utérin et autres implants

Le stérilet (dispositif intra utérin) : Cet engin, en cuivre ou hormonale, est placé dans la cavité utérine en vue d’empêcher la nidation ou de libérer progressivement des doses hormonales. Mais le danger ici c’est si la femme qui la porte contracte une IST, cela peut amener à des graves complications jusqu’à une infertilité totale. Etant donné qu’il y a présence d’un corps étranger dans l’organisme, le corps ne peut pas manquer de réagir de telle ou telle autre manière. Autre danger, il arrive qu’il se perde dans l’organisme et des conséquences sont très graves sur la santé. C’est aussi le cas d’autres implants sous-cutanés par exemple qui se retrouvent jusque dans le poumon.

Voilà, vous êtes au moins avisé, discutez toujours avec votre gynécologue ou médecin généraliste pour prendre la meilleure option pour votre organisme.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>