couple infertile
Shutterstock

Saviez-vous que la stérilité féminine n’est pas une fatalité ?

C’est un défi pour la plupart des couples en Afrique : ne pas pouvoir avoir d’enfants. La pression sociale qui veut que dès la première année du mariage un gosse en naisse peut mettre à rudes épreuves les conjoints qui n’arrivent pas à en faire. Culturellement, c’est la femme qui est pointée en premier, on pense qu’elle est la seule à être infertile ou stérile. Mais il existe aussi des cas de stérilité chez l’homme. Parlons ici de celle de la femme. Quelles sont les causes de la stérilité chez la femme, quelles peuvent en être les solutions ?

Déjà rappelons que l’infertilité chez la femme c’est l’incapacité pour celle-ci de concevoir ou de pouvoir faire arriver à terme une grossesse. Ce qui a comme conséquence : pas d’enfants pour le couple. Mais pour vraiment parler de stérilité chez la femme il faut qu’elle ait un partenaire régulier (mariage ou en concubinage) et qu’elle ait des rapports sexuels réguliers sur une période d’au moins deux ans.

Causes et types de stérilité

Les médecins distinguent de manière générale deux types stérilités : Celle primaire et celle secondaire. La première est acquise dès la conception. Elle peut être due à une malformation congénitale des organes de reproduction ou par un manque ou des troubles de certaines hormones qui entrent en jeu lors de la reproduction. Par contre la stérilité secondaire est causée par plusieurs facteurs extérieurs qui peuvent rompre temporairement ou définitivement la fécondité. Ce qui veut dire qu’à la base une femme qui était fertile finit par devenir stérile suite à des causes exogènes. Parmi ces causes citons :

 

  • Des infections sexuellement transmissibles, telles que la gonococcie (blennorragie), qui finissent par impacter sur la fécondité de la femme,
  • L’usage abusif de certains contraceptifs, tels que la pilule du lendemain et le stérilet,
  • Des avortements à répétition et celles effectuées dans les conditions précaires,
  •  Une alimentation malsaine,
  • Travailler dans certains domaines comme les carrés miniers sans protection et donc être exposée à des radiations,
  • Certains traumatismes psychologiques liés aux mauvaises expériences passées,
  • Des antécédents de chirurgie abdominale etc.
La stérilité est elle irréversible ? Pas toujours.

Selon les cas, la difficulté pour une femme de concevoir peut se soigner. Qu’elle soit primaire ou secondaire. Un déficit d’hormone par exemple peut se soigner par l’apport d’hormone de synthèse. La meilleure façon de se faire soigner est de se faire diagnostiquer l’origine de son infertilité. Certaines malformations peuvent être corrigées chirurgicalement. Les femmes ne pouvant pas concevoir des suites des traumatismes psychologiques peuvent être suivies par des psychologues pour débloquer la situation. L’insémination artificielle dans une mère porteuse peut aussi intervenir pour des femmes qui produisent des ovules mais dont le corps ne peut garder la grossesse.

La stérilité n’est pas une fatalité comme on peut le penser. Et au cas où rien ne peut vraiment être fait, adopter un enfant est une option qui permet au couple d’être parents. Il existe plusieurs belles histoires de familles heureuses avec des enfants adoptés.

 

 

Comments
Etienne
sam, 06/15/2019 - 10:07 am
J'apprécie cette information concernant notre santé.ça va les couples à ne pas se jeter le tord de l'infertilité sans se renseigner sur ses causes et consulter le medecin.
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>