business couple
(c)shutterstock

RDC : ce qu’ils pensent d’un couple où la femme gagne plus

Traditionnellement, religieusement et légalement, la société congolaise est, à grande, majorité unanime sur une réalité : « L’homme est le chef de la maison. » Cela suppose qu’il pourvoit aux besoins de sa famille. Ainsi, les couples dans lequel la femme gagne plus d’argent que son mari paraitront à côté de la norme. La société pourrait voir l’homme d’un œil méprisant. Mais cela est en train de changer. Nous avons posé la question à la communauté « Amour Afrique », et les réactions nous ont beaucoup appris.

Une grande majorité soutient que s’il y a de l’amour, le reste n’est que superfétatoire. Preuve que les considérations évoluent. Puis il y a des conservateurs, pour eux, seul l’homme doit subvenir aux besoins de la famille et devrait donc gagner plus.

La femme deviendrait orgueilleuse

L’église le dit, la femme doit être « soumise » à son époux. C’est aussi cela le socle de la pensée de plusieurs qui soutiennent que quand elle gagne plus d’argent que son mari, elle ne reste plus une bonne femme : « Bon selon moi, la majorité des femmes qui sont mieux payées sont égoïstes ou encore orgueilleuse. Moi, j’ai vécu ça. Un ami avait une femme qui n’avait pas de job. Après que la femme a eu un boulot, elle a commencé à dénigrer son mari. Au moment où je vous parle, ils ne sont plus ensemble. », témoigne Junior Kalemba. 

« L’argent, ça entête les gens et les femmes sont les plus sensibles.,», rajoute Diallo Stephan. Ou encore « La femme pense qu’elle ne peut pas prendre en charge toute la maison. Et quand elle est mieux payée, elle devient orgueilleuse et ne respecte pas l’homme. », confirme Theomycine Mbanga Pethiol.  Simon Peter Mbuyi craint qu’au fur et à mesure que la situation perdure, l’homme se sentirait déchargé des responsabilités. Responsabilités qu’il est sensé assumer dans le couple ou dans le foyer. Et cela créera une sorte de complexe d’infériorité chez l’homme et celui de supériorité chez la femme. Alors l’avenir du couple devient incertain, conclut-il.

L’homme c’est l’homme                                                           

« Compter toujours sur les revenus de la femme, c’est rendre l’homme irresponsable vis-à-vis de la femme et de sa famille. », réagit Moise Bukola Bua Nzambi avant de souligner que « L’homme est appelé malgré les pleins revenus de sa femme de ne pas croiser les bras mais de se mettre à la chasse en vue de garder sa dignité. ». Tout en reconnaissant qu’il y a des réalités énormes dans le couple, il pourra accepter d’être avec sa femme (sous-entendus qui gagne plus d’argent que lui) mais tout en se battant toujours pour avoir un gagne-pain.

Et l’amour dans tout ça ?

« L’amour ce n’est pas l’argent. Aujourd’hui il y a plusieurs couples où la femme gagne beaucoup plus d’argent que l’homme. », témoigne Atunga Mwanabwele Koeureine.  Gift Gael Kawel Maximus est pourtant l’exemple vivant d’un couple qui a vécu les deux situations. Il témoigne : « Les femmes ne sont pas les mêmes. Moi, quand j’étais au chômage, c’était ma belle chérie qui m’aidait pendant un temps. Quelques mois après, j’ai trouvé un boulot, et aujourd’hui elle en profite aussi. Juste pour dire que l’amour est réciproque, l’entraide aussi mais aujourd’hui beaucoup de filles sont devenues egocentriques en voulant seulement recevoir de la part des hommes. Je dois rappeler à ces genres de filles que ces genres de relations où c’est l’homme qui ne fait que donner n’existent plus ».

Aujourd’hui, la femme est de plus ouverte au monde du travail avec presque les mêmes chances qu’un homme. Les mentalités traditionnelles doivent évoluer pour s’adapter aux réalités du temps. Et certains congolais le comprennent déjà, heureusement !

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>