business couple
(c)shutterstock

Qui a dit qu'il fallait que l'homme gagne plus que la femme ?

C'est une réalité : partout dans le monde le salaire des femmes reste inférieur a celui des hommes. Et pourtant, les mentalités ont évolué. En effet, très peu d'hommes considèrent aujourd'hui que la femme n'est pas l'égale de l'homme au travail. Mais alors, si tout le monde le reconnaît : pourquoi nos societés continuent de sous-payer les femmes ?

Les postes de pouvoir sont détenus par les hommes 

Au cours de l'histoire, le pouvoir a toujours été détenu par les hommes dans le monde du travail. Personne ne peut le nier. Si de plus en plus de femmes accèdent a des postes à fortes responsabilités, elles restent minoritaires. Et sont donc moins bien payées que les hommes. Pourtant, obtenir l'égalité des salaires hommes/femmes est à mon sens, l'arbre qui cache la forêt  au cœur d'une société qui ferme les yeux sur le véritable problème : les inégalités globales dans le monde du travail. Car que l'on soit un homme ou une femme, les emplois les plus essentiels à la vie restent les plus mal payés. Balayeurs, ouvriers, soignants, éboueurs, cultivateurs, paysans etc : vous l'avez tous remarqué, ces emplois restent sous payés. Vous gagnez toujours moins qu'un autre ou qu'une autre et ce peu importe votre sexe !

Le véritable ennemi n'est pas l'homme !

A mon sens, le véritable ennemi n'est donc pas l'homme, mais le système capitaliste dans lequel nous vivons et qui ne rémunère que faiblement les travaux essentiels ! Et il est vrai que les femmes sont bien souvent celles qui accomplissent ces tâches nécessaires... Qui va puiser l'eau ? Qui soigne ? Qui cultive ? Majoritairement des femmes. Mais si vous êtes n'êtes pas la fille de Kabila ou d'Hilary Clinton, sachez que vous serez toujours moins bien payée qu'un homme... mais aussi qu'une autre femme ! Et probablement, qu'à votre tour, si vous étiez directrice d'une multinationale, vous seriez la première à exploiter d'autres femmes, à les payer moins bien, considérant qu'être balayeuse a moins de valeur que votre travail.

Le féminisme, oui, mais pour toutes les femmes 

Le vrai féminisme doit être destiné à toutes les femmes, sans exception. Pour moi, prôner le féminisme au travail, c'est demander l'égalité pour toutes et que chacune puisse être payée dignement pour le travail accompli. Pas seulement les femmes qui sont à la tête de grandes entreprises. La conclusion ? Il est temps de penser à un féminisme universaliste. Un féminisme qui inclut aussi les plus vulnérables, et surtout celles en bas de l'échelle.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>