feminisme #8Mars #Nantes
Flickr

Ce que ces congolais comprennent au féminisme

Les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc ont donné une nouvelle lumière sur le féminisme dans le monde. Au Congo, plusieurs programmes d’ONG et partenaires du gouvernement congolais ont aussi intensifié les sensibilisations sur les droits de la femme. Alors, comment on perçoit le féminisme au Congo ?

Nous avons posé la question à plusieurs Congolais. Et voici la compréhension qu’ils ont du féminisme.

C’est un mouvement de promotion des droits de la femme

Fatty (nom d’emprunt), est la première à qui nous avons parlé. Pour elle, féminisme c’est « un mouvement cherchant à promouvoir la femme comme étant un être égal à l'homme. » Ce qui est proche de la définition globale du féminisme.

Mutombo, depuis Lubumbashi pense que c'est un « mouvement de pensée qui revendique l'expansion des droits de la femme dans presque tous les secteurs de la vie sociale. »

Madame Mafuta comprend ceci au féminisme : « Son objectif serait d’abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi promouvoir les droits des femmes. »

 Un point de vue auquel se rallie Kasongo : « C'est un mouvement qui place en son centre la femme et tout ce qui la concerne. »

Le féminisme, un état d’esprit aussi

Dans les réponses, on nous a aussi dit ceci : « Le féminisme est un état d'esprit et d'âme qui fait qu'une personne de sexe féminin et quelques personnes du sexe masculin se considèrent complémentaires, dépendantes les unes des autres. »

 

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>