Sugar couple
(c)shutterstock

Amour et argent : ce n'est pa toujours négatif, une sugar relation

Les « sugar relations », c’est un phénomène plus répandu qu'on ne l'imagine ! Il s’agit de relations non-conjugales avec une différence d’âge considérable entre les partenaires. Et la plupart des jeunes en dépeignent une image très négative...

Les « sugar dadies » ou les « sugar mamies » sont généralement perçus comme des partenaires vieux et friqués qui entretiennent des jeunes afin d'obtenir des faveurs sexuelles. Qu'en pensent nos jeunes à Goma ?

De la prostitution déguisée ?

Gloria, jeune étudiante, confie avoir déjà fait l'expérience d'une relation avec un sugar daddy. Mais pour elle, il ne s’agit ni plus ni moins que de prostitution déguisée. « Dans ce type de relation c’est du sexe, et rien que ça. C’est une situation avec une personne âgée qui te paie ! », reconnaît-elle. Aujourd'hui, la jeune fille fustige ces relations. « C’est quelqu’un que tu ne peux pas présenter à tes amis et tu as peur que ça se sache. »

Pour Benjamine, ce type de relation ne mène à rien. «  Quand sa femme est au courant, c’est là que tu te rends compte que ce que tu fais n’est pas bien », souligne-t-elle. Pour Sadiki, le constat est le même : « sa femme était ma patronne, je ne me sentais pas bien ». Nombreux sont les témoignages de jeunes femmes relatant des relations perverses où certaines se sont senties flouées et manipulées.

Une relation infernale qui empêche de s'épanouir ?

« C’est une malédiction, la Bible est claire là-dessus. Quand tu as vu la nudité de quelqu’un qui a l’âge d'un de tes parents, tu es maudit », assène Florence, mère de quatre enfants dont une fille adolescente. Un avis partagé par l'apôtre Toussaint qui considère ce type de relations comme « une pratique infernale qui ne peut apporter aucun épanouissement mais une pression en permanence et une situation de honte ». 

Valentin, lui, y voit carrément un viol silencieux. « Ces hommes profitent de la situation d’insuffisance économique de nos jeunes femmes pour coucher avec elles, c'est de l'abus de pouvoir, de la manipulation », assure-t-il. « Et dans telles situations, elles n’ont pas le droit de dire non ». Qu'ils soient sugar dady ou sugar mamy, ces partenaires plus vieux sont ainsi perçus comme ceux qui dominent et assurent protection par la manipulation. Cependant, certains ou certaines comme Joanna ne voit pas d'inconvénients à une différence d'âge, si la relation est consentie.  «  Le cœur a ses raisons, pourquoi ne peut pas voir ça comme un choix personnel ? », conclut-elle.

Pour certains, l'expérience est positive

Pour Sylvie, fréquenter un sugar daddy lui a permis de s'épanouir professionnellement et combler un manque affectif. « J'ai une boutique en ville, c'était l'idée de mon copain. Il est très vieux, mais il prend soin de moi plus que mes parents. Mon père ne s’est jamais occupé de moi ! », confie-t-elle.  Pour Sadiki, sa sugar mamie a toujours été celle qui le soutenait : « ellle m'a sauvé. Je venais de mettre enceinte une fille, elle a tout arrangé. J’étais à deux doigts d’aller en prison ».

« En 6eme année, mon père est décédé, j'ai rencontré un vieux, il a payé mes études jusqu'en G3. Il voulait juste de la discrétion », raconte de son côté Vanessa. Au-delà de l’aspect économique, certains ont donc tissé des relations sincères et profondes avec des personnes âgées qui sont parfois devenues des mentors et des modèles de vie. Joel explique ainsi avoir développé sa maturité grâce à ses relations avec des vieux. « Ce sont des relations qui aident à grandir et changent ta vie », conclut-il.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>