la frigidité de la femme dans le couple
(c)shutterstock

Absence de plaisir sexuel : la frigidité n’est pas une fatalité !

Manque de désir sexuel ? Absence d’orgasme ? Dans quel cas peut-on parler de frigidité ? En effet, dans le langage courant, le terme frigidité est utilisé pour décrire la baisse ou l’absence du plaisir, voire l’insatisfaction sexuelle de la femme lors du rapport sexuel. Mais plusieurs experts se retiennent d’utiliser ce terme. Il paraît négatif. Abordons-le quand même dans cet article.

Ce trouble sexuel féminin se traduit en deux manières :

  • Soit par une absence d’orgasme dite « anorgasmie »

Cette absence d’orgasme décline à son tour en deux formes, elle est dite anorgasmie primaire si la femme en question n’a jamais eu d’orgasme, et anorgasmie acquise ou secondaire si elle n’arrivait plus à en avoir à causes de certains blocages psychologiques ou émotionnels.

  • Soit par une baisse de libido ou un manque de désir sexuel.

Les causes de la frigidité.

Les causes de cette anomalie sont multiples, elles peuvent être psychologiques ou physiologiques.

Les facteurs psychologiques :

  • Des antécédents de traumatismes sexuels, notamment les viols, actes incestueux, attouchements pédophiles,….
  • Peur de ne pas pouvoir satisfaire son partenaire, à cause d’un manque d’expérience.
  • Timidité
  • Difficultés dans les relations de couple : dispute, manque de communication, partenaire peu attentif au désir de l’autre, partenaire ne sachant pas éveiller les désirs de l’autre, manque de préliminaires, monotonie,...
  • Croyances religieuses
  • Troubles dépressifs
  • Peur de tomber enceinte ou de contracter une maladie lors de l’acte sexuel
  • Complexes par rapport à sa morphologie.

Les facteurs physiologiques :

  • Traitements à base d’antipsychotiques et d’antidépresseurs.
  • Bouleversements hormonaux pendant la grossesse ou la ménopause.
  • Dépendance à l’alcool et aux drogues.
  • Etat de santé en générale, maladie, fatigue physique ou mentale,…

Comment se manifeste-t-elle ?

La frigidité n’est pas une maladie en soi, mais plutôt un trouble fonctionnel qui touche la majorité des femmes. Notons aussi que l’absence du désir et d’orgasme est tout à fait normal chez les jeunes au début de leurs expériences sexuelles sachant que le fonctionnement sexuel de la femme présente un temps d’adaptation différent et variable en fonction de son âge, sa croyance, sa personnalité, sa culture, son niveau d’éducation et du genre de relation qu’elle mène avec son partenaire. La frigidité peut donc se manifester par :

  • Un manque total d’envie sexuelle.
  • Une sensation d’inconfort pendant le coït ou les stimulations vaginales et clitoridiennes.
  • Une sensation de douleur pendant la pénétration ou pendant les rapports, dite dyspareunie.
  • Une sècheresse vaginale ou une faible lubrification du vagin.
  • Difficulté d’atteindre l’orgasme.
  • Embarras, frustrations, détresse,…

Pistes de traitements.

Le traitement de ce dysfonctionnement dépendra de sa cause. Dans le cas d’une cause psychologique, l’intervention d’un psychologue ou d’un sexiologue est nécessaire pour procéder à des séances de sexothérapie ou des séances de thérapie de couple. Dans le cas où les causes sont organiques la phytothérapie peut s’avérer salvatrice. Des essais cliniques ont prouvé que la consommation des compléments à base de ginseng rouge augmenterait le désir sexuel et renforcerait l’organisme, tout en apaisant l’anxiété. Le maca constitue aussi une excellente alternative au ginseng. Ce stimulant physique et aphrodisiaque puissant est connu comme spécifiquement bénéfique en cas de frigidité, de baisse de libido et de troubles hormonaux.

Mais il faut toujours consulter son médecin pour une meilleure orientation.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile ?

Comments
Ajouter un commentaire

Comment

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang>